La une

Retour
Québec Cinéma

Primeurs québécoises à Hot Docs

Lundi, 25 Avril 2016

C’est ce jeudi que débutera le festival Hot Docs, point de passage majeur en Amérique du Nord pour le cinéma documentaire. Plusieurs longs métrages québécois font partie d’une vingtaine de films canadiens qui y seront présentés, dont certains en primeur mondiale. Voici un rapide aperçu de forces québécoises en présence, et dont nous aurons l’occasion de reparler dans les semaines et mois à venir.

Dans After Circus de Viveka Melki, présenté lors des derniers RVCQ, le monde du cirque, pourtant source de rêve et d’émerveillement, nous offre un visage plus contrasté et méconnu. La cinéaste s’interroge et regarde ce qui se passe lorsque le corps ne suit plus. Pour plusieurs artistes, voltigeurs, trapézistes et clowns, la question est forcément troublante. Et pour le spectateur aussi.

Callshop Istanbul de Hind Benchekroun et Sami Mermer. Istanbul, métropole à cheval entre l’Europe et l’Asie, a toujours été un lieu de passage pour les marchands et les voyageurs du monde entier. Aujourd’hui, elle représente pour les émigrés issus d’Afrique et du Moyen-Orient une porte d’entrée vers la terre promise européenne. Les réalisateurs y ont capté des conversations, des confidences et des moments uniques d’émotion, qui témoignent avec force et dignité de la situation de ces migrants du 21e siècle. (RIDM 2015 - En salle le 20 mai)

Chez les géants de Sébastien Rist et Aude Leroux-Lévesque nous plonge dans l’imaginaire de Paulusie Kasudluak, un jeune Inuit confronté aux difficultés et responsabilités de l’âge adulte. Ses pensées, ses rêves et croyances offrent une incursion privilégiée dans son intimité, où cohabitent légendes fantastiques et dure réalité. (PREMIÈRE MONDIALE) – Site webFacebook.

Après son passage au récent festival Visions du Réel, en Suisse, la cinéaste Zaynê Akyol (primée aux RVCQ en 2011) présentera Gulîstan, terre de roses, un long métrage poignant qui nous transporte dans les montagnes et le désert du Kurdistan à la rencontre des femmes révolutionnaires combattant l’État islamique. Elles se confient et nous offrent une rare immersion intimiste dans leur univers.

Également présenté en PREMIÈRE MONDIALE, Quebec My Country Mon Pays de John Walker dresse le portrait du Québec au lendemain de la Révolution tranquille du Québec. Relatant ce mouvement de justice sociale et les changements culturels et politiques qu’il a engendrés, le cinéaste montréalais révèle sa relation compliquée avec la Province dans un film débordant d'amour et de nostalgie. – Site web.

Conte du Centre-Sud de Danic Champoux (présenté à ICI Radio-Canada Télé en juin 2016) ainsi que Une vie de chien d’Hélène Choquette seront aussi de la programmation de ce célèbre festival Hot Docs qui se déroule à Toronto, du 28 avril au 8 mai.

Bon festival!

(Image d'en-tête : After Circus de Viveka Melki)

Par: Charles-Henri Ramond

En poursuivant votre visite, vous acceptez l’utilisation de cookies et de technologies de suivi publicitaire. Nous ne vous identifions pas personnellement à l’aide de ces technologies. Vous pouvez modifier l’enregistrement des cookies dans les paramètres de votre navigateur. En savoir plus.

Fermer
Fermer

Infolettre

Amoureux du cinéma québécois, recevez les dernières nouvelles et des offres exclusives de Québec Cinéma et ses événements. Merci de vous être abonné à notre infolettre. Vous recevrez bientôt un courriel de confirmation.

Fermer