La une

Retour
Québec Cinéma

Mes nuits feront écho en salle dès aujourd'hui

Vendredi, 13 Janvier 2017

Scénariste et réalisatrice de cinq courts métrages ayant récolté un total de 12 prix (dont La ronde, primé Meilleur court métrage de fiction aux RVCQ en 2012), Sophie Goyette propose à compter d’aujourd’hui son premier long métrage intitulé Mes nuits feront écho. À cette occasion, nous lui avons posé trois questions, histoire de mieux approcher cette oeuvre tout en subtilité et en émotions vous transportera dans un univers méditatif, à la rencontre de trois personnages animés par la volonté de nouer des liens avec l’autre, avant qu’il ne soit trop tard.

Pour commencer, que voulez-vous dire au spectateur dans Mes nuits feront écho?

Que tout est encore possible, à n'importe quel âge, soit de changer de vie, de s'ouvrir à l'Autre avec un grand "A", et qu'il n'est jamais trop tard.

Pour un premier long métrage, vous adoptez une démarche très audacieuse. Pourquoi une telle approche ? Pourrait-on dire que vous avez refusé le compromis ?

En fait, ce n'était pas réfléchi ainsi, le tout est venu assez instinctivement. Je n'ai pas étudié en cinéma, et ma démarche est toujours instinctive - pour tous mes films. J'ai des images, ou des émotions, ou des "ressentis" très précis en tête, et j'essaie de voir comment les communiquer le mieux possible sur papier, puis sur grand écran. Même si de prime abord, la structure narrative n'est pas classique, il est possible de raconter une histoire différemment et le film reste accessible par tous ces thèmes abordés et, je l'espère, l'humanité qui en ressort.

Vous avez tourné dans trois pays, pourquoi?

Parce que je crois peut-être qu'on est tous plus unis sur terre qu'on ne le pense, et que je mettais en scène des personnages qui souhaitaient fuir mais qui au final se confronteront à eux-mêmes. Leur porte de sortie sera de s'ouvrir, à eux-mêmes, et aux autres, pour avancer.

Présenté en première mondiale lors du dernier FNC, Mes nuits feront écho sera dans quelques jours présenté en compétition au prestigieux festival de Rotterdam aux Pays-Bas.

Synopsis officiel : Au Québec, au Mexique et en Asie, trois rêveurs éveillés répondent à l’appel pressant des images et des mélodies qui les habitent, le jour comme la nuit. Marqués par une absence, un départ ou un urgent besoin d’aller vers lautre, Éliane, Romes et son père Pablo choisissent d’agir avant qu’il ne soit trop tard. De trouver refuge dans un espace indicible et aux multiples visages – pas tout à fait dans le monde concret, mais juste à côté.

Fiche technique du film : http://www.ladistributrice.ca/catalogue-films/mes-nuits-feront-echo/

Le film est projeté à Québec, à Sherbrooke et à Montréal au Beaubien et à la Cinémathèque québécoise qui propose également une exposition parallèle au film, pour poursuivre l'expérience entamée sur grand écran.

Bon cinéma !

Par: admin

En poursuivant votre visite, vous acceptez l’utilisation de cookies et de technologies de suivi publicitaire. Nous ne vous identifions pas personnellement à l’aide de ces technologies. Vous pouvez modifier l’enregistrement des cookies dans les paramètres de votre navigateur. En savoir plus.

Fermer
Fermer

Infolettre

Amoureux du cinéma québécois, recevez les dernières nouvelles et des offres exclusives de Québec Cinéma et ses événements. Merci de vous être abonné à notre infolettre. Vous recevrez bientôt un courriel de confirmation.

Fermer