La une

Retour
Québec Cinéma

FNC 2018: Trois premiers longs métrages à découvrir

Mardi, 9 Octobre 2018

Avec son alléchante programmation québécoise et canadienne, le Festival du nouveau cinéma vous propose une semaine riche en découvertes qui vous donnera l'occasion de voir quelques premiers longs métrages de jeunes cinéastes d'ici. En voici trois que nous avons déjà eu l'accasion de voir.

Cuba Merci Gracias, d’Alex B. Martin qui propose une délicate réflexion sur les rapports humains sur fond d’amitié féminine, de sable fin et de cigare. Un film fait à trois (avec les comédiennes Alexa-Jeanne Dubé et Emmanuelle Boileau) avec peu d’argent mais beaucoup de coeur qui repasse le dimanche 14 à 17h.

Tourné en Uruguay l’an dernier par Katerine Jerkovic Les routes en février relate l’histoire d’une jeune québécoise allant visiter sa grand-mère. Le choc des cultures et des générations marque ce premier long métrage sensible et évocateur qui a droit à deux projections cette semaine: le jeudi 11 à 19h45 et le vendredi 12 à 21h15. À noter que la séance de jeudi sera précédée par celle de Dérive, le premier long de David Uloth, une oeuvre que nous avons hâte de découvrir et dont nous vous reparlerons prochainement.

Enfin, signalons la première mondale de Mad Dog Labine, première réalisation du duo Jonathan Beaulieu-Cyr et Renaud Lessard, ce soir, le 9 octobre à 19h30 en présence de l’équipe du film.

Résumé officiel: Dans le Far West québécois, c’est le début de la chasse à l’orignal. Lindsay Labine et sa meilleure amie Justine volent des canettes de bières pour se payer des gratteux.

Premier long-métrage des deux jeunes scénaristes et réalisateurs Jonathan Beaulieu-Cyr et Renaud Lessard, qui ont déjà signé plusieurs courts métrages primés dans des festivals locaux et internationaux (Ferraille,Pisser Dehors, Florida Montréal), Mad Dog Labine a été financé par le programme Micro Budget de Téléfilm Canada. Dans ce film, entièrement écrit et tourné dans la région du Pontiac, au milieu des lacs et des rivières de l’Outaouais, les cinéastes ont fait appel à deux jeunes actrices non professionnelles, Ève-Marie Martin et Zoé Audet, pour donner vie à ces adolescentes vives et fougueuses. À mi-chemin entre documentaire et fiction, Mad Dog Labine dresse un portrait sincère et touchant des habitants de ce territoire peu représenté à l’écran. Le film sera distribué au Québec au courant de l’hiver 2019.

Bon cinéma!

Par: Charles-Henri Ramond

En poursuivant votre visite, vous acceptez l’utilisation de cookies et de technologies de suivi publicitaire. Nous ne vous identifions pas personnellement à l’aide de ces technologies. Vous pouvez modifier l’enregistrement des cookies dans les paramètres de votre navigateur. En savoir plus.

Fermer
Fermer

Infolettre

Amoureux du cinéma québécois, recevez les dernières nouvelles et des offres exclusives de Québec Cinéma et ses événements. Merci de vous être abonné à notre infolettre. Vous recevrez bientôt un courriel de confirmation.

Fermer