La une

Retour
Québec Cinéma

PCCQ : LAURENCE ANYWAYS REMPORTE LE PRIX DE LA DÉCENNIE 2012-2021

Lundi, 8 novembre 2021

Le film LAURENCE ANYWAYS du réalisateur Xavier Dolan a remporté le Prix de la Décennie 2012-2021 du Prix collégial du cinéma québécois (PCCQ), parrainé par Québec Cinéma. Le film lauréat a été annoncé lors d’une cérémonie tenue à l’hôtel Intercontinental de Montréal, au terme de deux journées de délibération. Étant en tournage au moment de l’annonce du résultat du vote, le cinéaste a pris quelques minutes pour s’adresser aux étudiantes et étudiants délégués, se disant très touché par le fait que les jeunes voient et discutent encore de son film ayant remporté le PCCQ en 2013.

Dans les dernières semaines, 130 jeunes des 12 cégeps participants ont visionné les films lauréats des dix premières éditions du PCCQ sur la plateforme de Québec Cinéma, ont participé à des discussions animées par leurs enseignants, et ont voté pour leur film coup de cœur. Chaque groupe devait ensuite déléguer une personne pour les représenter à la délibération nationale; c’est ce groupe très sélect de 12 qui a déterminé le film lauréat du Prix de la Décennie, le « gagnant des gagnants ».

« Le film Laurence Anyways témoigne d’une incroyable maîtrise cinématographique et vient rejoindre l’imaginaire de leur génération de cinéphiles », selon l’étudiante qui a annoncé le film gagnant.

L’œuvre de Xavier Dolan s’est démarquée parmi les 10 longs métrages ayant déjà remporté le Prix collégial du cinéma québécois depuis sa fondation, soit En Terrains Connus de Stéphane Lafleur, Vic+Flo ont vu un ours de Denis Côté, Tu dors Nicole de Stéphane Lafleur, Chorus de François Delisle,  Manoir de Pier-Luc Latullippe et Martin Fournier, Le Problème d’infiltration de Robert Morin, Happy Face d’Alexandre Franchi, Antigone de Sophie Deraspe et Je m’appelle humain de Kim O’Bomsawin.

En plus du Prix de la Décennie, les étudiants délégués ont tenu à décerner une mention spéciale au documentaire Manoir, des réalisateurs Pier-Luc Latulippe et Martin Fournier. Ils ont voulu récompenser l’approche touchante des cinéastes face aux personnages marginalisés proposée par le film.

Rappelons que le Prix collégial du cinéma québécois permet aux étudiants de se sensibiliser au cinéma d’ici et de développer leur sens critique ainsi que leur habileté à défendre leur point de vue. La mission pédagogique demeure au cœur des préoccupations de celles et ceux qui contribuent, de près ou de loin, à rendre possible la tenue du Prix, en particulier le comité organisateur et tous les professeurs impliqués à travers le Québec.

REMERCIEMENTS

Les activités du Prix collégial du cinéma québécois ne pourraient avoir lieu sans l’aide essentielle apportée par les partenaires suivants : la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC), Téléfilm Canada, Le ministère de l’enseignement supérieur du Québec et Québec Cinéma.

Québec Cinéma remercie les distributeurs des films sélectionnés : Les Films Séville, Maison 4:3, FunFilm Distribution, K-Films Amérique, et Pier-Luc Latulippe et Martin Fournier (Manoir) qui permettent l’accès aux films finalistes pour tous les professeurs et étudiants impliqués dans le PCCQ.

Par: Québec Cinéma

En poursuivant votre visite, vous acceptez l’utilisation de cookies et de technologies de suivi publicitaire. Nous ne vous identifions pas personnellement à l’aide de ces technologies. Vous pouvez modifier l’enregistrement des cookies dans les paramètres de votre navigateur. En savoir plus.

Fermer
Fermer

Infolettre

Amoureux du cinéma québécois, recevez les dernières nouvelles et des offres exclusives de Québec Cinéma et ses événements. Merci de vous être abonné à notre infolettre. Vous recevrez bientôt un courriel de confirmation.

Fermer