La une

Retour
Lab

VRAI OU FAUX ? Avec Louis Bélanger

Vendredi, 20 Décembre 2019

Vendredi 13 décembre, Le Lab Québec Cinéma rendait visite à l’École des Remparts, qui accueille des jeunes du secondaire manifestant des troubles importants du comportement. L’équipe du Lab était accompagnée de Louis Bélanger, afin de discuter de son dernier film Vivre à 100 milles à l’heure.

 « Ce genre d'atelier est important pour les élèves puisque que cela leur rend la culture plus accessible, notamment dans un milieu défavorisé comme le nôtre. C'est inspirant pour les élèves de pouvoir discuter, sur un pied d'égalité avec des artistes qui sont pour eux inaccessibles. C'est aussi motivant pour les élèves de rencontrer des gens qui ont réussi et qui ont eu un parcours atypique comme le leur. » Geneviève Deroy, enseignante à l’École des Remparts.

 Le film met en scène des amis dans le Québec des années 70 et 80 : Louis, Éric et Daniel sont de jeunes téméraires qui se mettent à vendre de la drogue à l’école afin de se faire un peu d’argent de poche. Face au succès de leur petite entreprise, ils persistent dans cette voie, portés par les sensations fortes que leur procurent l'illégalité et l'excès… On suit leurs aventures au fur et à mesure que ce petit commerce prend de l’ampleur et les met en danger. Au milieu de tout ça, Nathalie, leur comparse féminine qui ne contribuera pas à leur commerce mais en subira également les conséquences.

Louis Bélanger présente ce film comme « est un grand mensonge inspiré par un fond de vérité». Les élèves se sont alors amusés à démêler le vrai du faux avec lui.

Vrai ou faux ? Louis Bélanger a tout avoué à ses parents avant la sortie du film.

Faux. Louis Bélanger a attendu le décès de ses parents et que sa fille soit adolescente avant de réaliser ce film en partie autobiographique. « Chez moi, tu faisais ce que tu voulais, mais tu ne manquais pas de respect à papa et maman. » Ce à quoi un élève renchérit : « Parce que tes parents sont les seuls qui sont là pour toi réellement ». Louis a expliqué aux élèves son rapport à la famille, les différents modèles parentaux au sein du groupe d’amis et sa famille aimante tandis que celui qui a inspiré [le personnage de] Daniel avait des parents absents. « J’ai fait exprès de ne pas montrer beaucoup d’adultes car la télévision fait beaucoup ça. La vérité c‘est que les parents n’étaient pas très présents, on se faisait dire d’aller jouer dehors ».  

Vrai ou faux ? Daniel s’est blessé l’entrejambe en tombant sur une clôture.

Vrai ! La clôture était en bois, « mais ça fait mal pareil ».

Vrai ou faux ? Le film fait l’apologie de la drogue.

Faux. Les élèves se questionnent sur l’effet que la représentation des drogues et leur utilisation peut avoir sur un public.

« Tu as raison il y a une part de responsabilité, mais en même temps je ne fais pas l’apologie de ça. Ce qui a commencé comme un jeu a eu des conséquences très graves. Je pense que dans la société, et j’espère ne pas me tromper en disant ça, c’est mieux d’affronter les choses que de se mettre la tête dans le sable. Ça existe, je le montre, le cinéma sert à ça, après on discute. J’ai appris autant de la vie en regardant des films qu’en lisant des livres. Ça sert à nous rendre plus intelligents », répond Louis.

Vrai ou faux ? Le beau-père du personnage d’Éric se baladait en bobettes chez eux.

Vrai ! Et Louis confirme à la classe que leur gang d’amis ne l’aimait pas, notamment à cause de son attitude déplacée envers les sœurs d’Éric.

Vrai ou faux ? Louis était fâché contre Éric lorsqu’il s’est mis en couple avec Nathalie.

Faux. Louis leur répond « Non, quand tu aimes quelqu’un tu lui souhaites le meilleur, et comme je dis dans le film : Nathalie mérite d’être avec un gars bien et Éric, c’est un gars bien ». Le trio n’a plus de nouvelles de Nathalie, Louis pense qu’elle a déménagé à l’extérieur du Québec.

Vrai ou faux? Louis Bélanger a appris à ses acteurs à rouler des joints.

Vrai et faux ! La direction d’acteurs a donné lieu à des situations un peu incongrues. Par exemple, ne sachant pas manipuler de la drogue, Louis raconte aux élèves qu’il discutait avec les parents de l’actrice Anaïs Gonzalez (rôle de Nathalie de 8 à 12 ans) et leur demandait « La petite Nathalie, faites-lui pratiquer ses joints ce soir ! », ce qui a beaucoup fait rire la classe.Il fallut également leur apprendre à utiliser un 33 tours et manipuler des liasses de billets pour certaines scènes.

Vrai ou faux ? Les acteurs perdent souvent leur calme quand ils doivent faire une scène plusieurs fois.

Faux ! Un des élèves demande à Louis s’il est commun pour les acteurs de perdre leur calme après plusieurs prises. « C’est plutôt moi qui pète un câble ! » Ce qui donne lieu à une rapide leçon de cinéma. « Quand tu tournes une scène, il y a le réalisateur, le directeur photo et l’assistant. Il faut pousser la caméra, il y a quelqu’un qui est à la prise de son, tu commences ta scène et là l’acteur ne connaît pas son texte. Alors, oui, quand quelqu’un pète un câble lors d’un tournage, généralement c’est moi ! »

Vrai ou faux ? Les trois amis se voient encore.

Vrai. Les trois amis ont prévu une virée ensemble aux alentours de Noël. Ils ne se sont pas vus depuis longtemps. «Ça se peut qu’à 40 ans vous n’ayez plus rien à vous dire, mais c’est ton meilleur ami pareil. Parfois la vie fait que tu prends des chemins différents. » Louis explique à la classe que leurs liens se sont renforcés suite à la sortie du film, car le sujet principal de cette œuvre est bien l’amitié et non la drogue.

Merci à l’École des Remparts pour son bel accueil et l’attention dont ses élèves ont fait preuve !

Par: Alice Cote

En poursuivant votre visite, vous acceptez l’utilisation de cookies et de technologies de suivi publicitaire. Nous ne vous identifions pas personnellement à l’aide de ces technologies. Vous pouvez modifier l’enregistrement des cookies dans les paramètres de votre navigateur. En savoir plus.

Fermer
Fermer

Infolettre

Amoureux du cinéma québécois, recevez les dernières nouvelles et des offres exclusives de Québec Cinéma et ses événements. Merci de vous être abonné à notre infolettre. Vous recevrez bientôt un courriel de confirmation.

Fermer