La une

Retour
Québec Cinéma

La troisième édition de Quebecine MX est lancée

Lundi, 13 Février 2017

Quebecine MX, vous connaissez ? Démarrée il y a trois ans par Jean-Sébastien Durocher, il s’agit d’un événement soutenu tant au Québec qu’au Mexique qui durant une dizaine de jours se donne pour mission de faire rayonner le cinéma québécois au Mexique et en Amérique latine. Une initiative comme on les aime placée cette année sous la présidence d’honneur de Philippe Falardeau, déjà participant en 2016 avec Guibord s'en va-t-en guerre.

Au programme de cette troisième édition intitulée « identités migratoires », neuf films, offrant un bref aperçu de la production récente. Les premiers films auront la part belle ; la diversité, l’ouverture et les paradoxes de la société québécoise également.

Seul documentaire présent, l’essai Callshop Istanbul de Hind Benchekroun et Sami Mermer, qui se penche sur la grave crise migratoire que la Turquie connaît depuis quelques années. Inspirée par la réalité canadienne, Chloé Robichaud a signé avec Pays une fable moderne sondant à travers le portrait de trois politiciennes la place et l’importance de la parole féminine dans les sphères du pouvoir. En matière de diversité culturelle, deux films ont illuminé nos écrans par leur sensibilité et la justesse de leur regard : Montréal la blanche de Bachir Bensaddek sur la communauté algérienne de Montréal, et Avant les rues que Chloé Leriche a réalisé au cœur d’une des onze communautés amérindiennes de notre Province.

Le public mexicain aura aussi en Mes nuits feront écho de Sophie Goyette une occasion unique de méditer, trouvera dans Les démons de Philipe Lesage une belle incursion dans les peurs de l’enfance, tandis qu’avec l’impertinent Prank de Vincent Biron, il aura droit à un portrait déjanté mais sincère de la jeunesse québécoise. La rétrospective sera complétée par l’introspectif Early Winter de Michael Rowe et, pour se détendre un peu, Les mauvaises herbes de Louis Bélanger.

En plus des projections à la Cineteca Nacional de Mexico City, Quebecine organise des tables rondes, classes de maître et ateliers et se déplacera en mars à la Cineteca Alameda de San Luis Potosí. Un vrai beau festival de cinéma québécois à qui l’on souhaite longue vie !

Par: Charles-Henri Ramond

En poursuivant votre visite, vous acceptez l’utilisation de cookies et de technologies de suivi publicitaire. Nous ne vous identifions pas personnellement à l’aide de ces technologies. Vous pouvez modifier l’enregistrement des cookies dans les paramètres de votre navigateur. En savoir plus.

Fermer
Fermer

Infolettre

Amoureux du cinéma québécois, recevez les dernières nouvelles et des offres exclusives de Québec Cinéma et ses événements. Merci de vous être abonné à notre infolettre. Vous recevrez bientôt un courriel de confirmation.

Fermer