La une

Retour
Québec Cinéma

Sur le plateau du film Les nôtres

Jeudi, 2 Août 2018

À peine quelques mois après la présentation en première mondiale de son premier long métrage aux RVQC, Jeanne Leblanc est à nouveau sur un plateau de tournage pour son nouveau film, intitulé Les nôtres. Débutées le 22 juillet dernier, les prises de vues se dérouleront jusqu'au 29 août prochain.

Doté d'un budget de 2,1 millions de dollars, Les nôtres est écrit par Judith Baribeau et Jeanne Leblanc. Le film met en vedette Émilie Bierre (Genèse, Une Colonie, L’Échappée, Jenny), Marianne Farley (La Chute de Sparte, Mémoires Vives, Cheval Serpent, Heroes Reborn, 19-2, This Life), Judith Baribeau (Mean Queen, Isla Blanca, 21 Thunder, District 31, The Disapearance) et Paul Doucet (La Bolduc, Victor Lessard, Unité 9, Early Winter, Guibord s’en va en guerre) dans les rôles principaux aux côtés de Leon Di Conca, Tristan Clouâtre, Guillaume Cyr, Laura Compan et Brandon St-Jacques Turpin.

Synopsis officiel : Face aux épreuves et obstacles de la vie, la communauté tissée serrée de Ste-Adeline est toujours restée soudée. Mais cette fois-ci elle est sous le choc et devra affronter une situation qui mettra les habitants face à leurs contradictions. Au centre du scandale, Magalie adolescente à la moue enfantine, Manuel, l’enfant adopté du maire emblématique du village et Isabelle et Chantale, mères protectrices mais témoins impuissants d’un drame annoncé. À Ste-Adeline les apparences sont trompeuses et les couches d’un vernis social soigneusement entretenu finissent par craquer, laissant poindre la véritable nature des habitants de cette petite ville paisible.

La complicité qu'elle entretient avec ses comédiens enchante la réalisatrice qui a trouvé en Émilie Bierre une candidate idéale pour camper le rôle de Magalie, dans ce film que la cinéaste avoue redécouvrir au fil des confidences et des répétitions. Une situation qui fascine la cinéaste désireuse de sortir de sa zone de confort pour approcher une autre esthétique, en s'appuyant sur les codes du suspense psychologique. C'est donc vers le cinéma de genre que semble se diriger Jeanne Leblanc, qui avoue avoir été inspirée par les réalisatrices américaines Lynn Ramsay et Kathryn Bigelow. Quoi qu'il en soit, elle nous promet avec Les nôtres une expérience radicalement différente de celle d'Isla Blanca.

Ce lundi, sous un soleil de plomb, nous nous sommes rendus à Laval pour assister au tournage d'une séquence mettant en scène Marianne Farley et le jeune Tristan Clouâtre, mère et fils à l'écran. Voici quelques-unes des photos prises sur le plateau.

Sur le plateau du film Les nôtres_0 Sur le plateau du film Les nôtres_1 Sur le plateau du film Les nôtres_2 Sur le plateau du film Les nôtres_3 Sur le plateau du film Les nôtres_4 Sur le plateau du film Les nôtres_5 Sur le plateau du film Les nôtres_6 Sur le plateau du film Les nôtres_7 Sur le plateau du film Les nôtres_8 Sur le plateau du film Les nôtres_9 Sur le plateau du film Les nôtres_10 Sur le plateau du film Les nôtres_11 Sur le plateau du film Les nôtres_12

Par: Charles-Henri Ramond

En poursuivant votre visite, vous acceptez l’utilisation de cookies et de technologies de suivi publicitaire. Nous ne vous identifions pas personnellement à l’aide de ces technologies. Vous pouvez modifier l’enregistrement des cookies dans les paramètres de votre navigateur. En savoir plus.

Fermer
Fermer

Infolettre

Amoureux du cinéma québécois, recevez les dernières nouvelles et des offres exclusives de Québec Cinéma et ses événements. Merci de vous être abonné à notre infolettre. Vous recevrez bientôt un courriel de confirmation.

Fermer