La une

Retour
Québec Cinéma

Plusieurs oeuvres d’ici à Berlin

Mardi, 31 Janvier 2017

En matière de festival de cinéma, le Festival international de Berlin (la Berlinale) est avec Cannes et Venise l’un des événements les plus importants de l’année. 350 000 billets vendus, plus de 15 000 professionnels et près de 4 000 journalistes invités en provenance de 120 pays... des statistiques impressionnantes qui placent d’emblée l’impact de ce festival sur la carrière d’un film ou d’un auteur.

Comme par le passé plusieurs oeuvres québécoises courtes et longues seront présentées lors de cette prestigieuse Berlinale qui a dévoilé aujourd’hui le programme de sa 67e édition. En voici un bref aperçu.

Comme nous vous l’annoncions récemment, The Crying Conch (Le cri du Lambi) de Vincent Toi se retrouvera dans la section Berlinale Shorts. Dans la section Generation Kplus, la cinéaste Holly Brace-Lavoie présentera The Catch. Au chapitre des longs métrages, une seule fiction est au programme cette année. Mais quelle fiction ! Il s’agit de Ceux qui font les révolutions à moitié n'ont fait que se creuser un tombeau de Mathieu Denis et Simon Lavoie qui sera présenté dans « Generation 14plus », une section destinée à la jeunesse. Deux documentaires québécois : Le théâtre de la vie de Peter Svatek avec le chef Massimo Bottura (section « Culinary Cinema ») alors que le film fleuve Combat au bout de la nuit de Sylvain L'Espérance sera projeté dans la section Panorama Dokumente.

À noter également que le festival a inclus cette année une sélection de plusieurs films portés par les Premières nations (« NATIVe - Indigenous Cinema ») dans laquelle on retrouve les films Angry Inuk d'Alethea Arnaquq-Baril, documentaire qui sortira en salles le 10 février au Québec. La cinéaste sera au programme également avec son film court Sloth réalisé en 2011. Tungijuq, court métrage de Félix Lajeunesse et Paul Raphaël avec Tanya Tagaq et Zacharias Kunuk est également proposé (image d'en-tête).

 

Enfin, signalons la présence de plusieurs oeuvres courtes et longues en provenance du Canada, dont entre autres, le court métrage d'animation La maison du hérisson d'Eva Cvijanovic présenté en première mondiale, celle de la très belle chronique Werewolf d'Ashley McKenzie ou encore celle du road trip en noir et blanc Weirdos de Bruce MacDonald

Tous ce films seront projetés durant la 67e édition du festival international du film de Berlin qui se tient du 9 au 19 février prochains.

Par: Charles-Henri Ramond

En poursuivant votre visite, vous acceptez l’utilisation de cookies et de technologies de suivi publicitaire. Nous ne vous identifions pas personnellement à l’aide de ces technologies. Vous pouvez modifier l’enregistrement des cookies dans les paramètres de votre navigateur. En savoir plus.

Fermer
Fermer

Infolettre

Amoureux du cinéma québécois, recevez les dernières nouvelles et des offres exclusives de Québec Cinéma et ses événements. Merci de vous être abonné à notre infolettre. Vous recevrez bientôt un courriel de confirmation.

Fermer