La une

Retour
Québec Cinéma

Le FCVQ 2020 remet ses prix

Lundi, 21 Septembre 2020

À l’issue de ses cinq jours de projections virtuelles, la 10e édition du Festival de cinéma de la ville de Québec (FCVQ) s’est terminée hier par le dévoilement des grands gagnants de sa compétition. Les œuvres québécoises suivantes ont été récompensées :

Grand Prix Compétition – Long métrage

Le Grand Prix de la Compétition - Long Métrage a été attribué à l'unanimité à La déesse des mouches à feu, d’Anaïs Barbeau-Lavalette. Le jury a salué « Un film fougueux, à fleur de peau, sensoriel. Pour ses interprétations exceptionnelles, pour cette charge de vie bouleversante et inspirante. Une réalisation magique, enveloppante et profondément humaine. Bravo à Anaïs, Geneviève Pettersen et Catherine Léger et à toute l’équipe pour votre oeuvre ! ». La déesse des mouches à feu sort en salle ce vendredi, le 25 septembre. Par ailleurs, le documentaire Je m’appelle humain a reçu une mention spécial « Pour l’inspiration de l’âme de la poétesse Joséphine Bacon. Pour la grandeur du coeur, pour la beauté et la simplicité des mots. » Le jury 2020 de la compétition était composé d’Anne Émond (réalisatrice et scénariste), Jacques Leblanc (comédien et metteur en scène) et Geneviève Boivin-Roussy (comédienne).

Prix Jury collégial

Le Jury collégial, présidé par Dominique Legendre, enseignant au Cégep Lévis-Lauzon, a décerné son prix à deux longs métrages ex aequo, soit Je m’appelle humain de Kim O’Bomsawin « pour la richesse de son contenu et la sensibilité de son assemblage » et Sweet Thing d’Alexandre Rockwell « pour la direction artistique et le jeu des acteurs ». Le jury a également souligné par une mention la comédie française Énorme de Sophie Letourneur « pour l’originalité de son scénario et de ses personnages ainsi que le jeu des acteurs ».

Bourse à la Création des Cinéastes de Québec

Les membres du Jury court métrage avaient un 2e prix à remettre, soit la Bourse à la Création des Cinéastes de Québec, qui est allé ex aequo à Vie de rêve, de Vincent Paquette et à Sous Pression, de David Labrecque.

Félicitations à tous les lauréats et lauréates!

 

Par: Charles-Henri Ramond

En poursuivant votre visite, vous acceptez l’utilisation de cookies et de technologies de suivi publicitaire. Nous ne vous identifions pas personnellement à l’aide de ces technologies. Vous pouvez modifier l’enregistrement des cookies dans les paramètres de votre navigateur. En savoir plus.

Fermer
Fermer

Infolettre

Amoureux du cinéma québécois, recevez les dernières nouvelles et des offres exclusives de Québec Cinéma et ses événements. Merci de vous être abonné à notre infolettre. Vous recevrez bientôt un courriel de confirmation.

Fermer