La une

Retour
Québec Cinéma

Jean-Claude Labrecque s'éteint

Vendredi, 31 Mai 2019

C'est avec une grande tristesse que nous apprenons le décès de Jean-Claude Labrecque, pionnier du cinéma québécois, directeur photo émérite et réalisateur de près de 50 films, dont beaucoup resteront à jamais gravés dans notre mémoire collective. M. Labrecque s'est éteint dans la nuit du 31 mai, entouré de ses trois fils, au Centre Hospitalier de l’Université de Montréal. Il était âgé de 80 ans.

Né le 19 juin 1938 à Québec, Jean-Claude Labrecque a tour à tour occupé les postes de caméraman, directeur photo, réalisateur, scénariste et producteur et a travaillé avec tous les grands noms du cinéma québécois. Il lègue un corpus impressionnant par sa variété et sa richesse patrimoniale. Sa filmographie comporte de nombreux titres emblématiques, tels 60 cycles et Essai à la mille dans lesquels il expérimentait un objectif très rare de 1000 mm utilisé par la NASA, La visite du général de Gaulle au Québec, qui montrait de l’intérieur le passage du chef d’état français en sol québécois et son fameux « Vive le Québec libre! », ainsi que Jeux de la XXIème olympiade, compte-rendu des JO de Montréal réalisé avec Jean Beaudin, Marcel Carrière et Georges Dufaux. Nous n'oublierons jamais ses trois captations de la Nuit de la poésie, ou encore À hauteur d'homme, l’émouvant portrait de Bernard Landry, alors en pleine campagne électorale. Ce ne sont là que quelques oeuvres réalisées par ce témoin privilégié de son époque, dont la carrière peut sans peine se comparer à l'écriture du grand livre d’histoire vivante du Québec.

Jean-Claude Labrecque avait reçu le Prix Albert-Tessier en 1992 et avait été été fait Chevalier de l'Ordre des arts et des lettres par la France l’année suivante. En 2009, il recevait l’Ordre national du Québec, la plus haute distinction remise par le gouvernement du Québec. Il est devenu membre de l’Ordre du Canada en 2010, deux ans après avoir reçu le Jutra Hommage.

Mieux qu’une longue biographie, le documentaire Labrecque, une caméra pour la mémoire, que Michel La Veaux avait réalisé en 2016 vous donne un aperçu du travail immense de cet artiste incomparable.

Voir une sélection de ses films sur le site de l'ONF.

Par: Charles-Henri Ramond

En poursuivant votre visite, vous acceptez l’utilisation de cookies et de technologies de suivi publicitaire. Nous ne vous identifions pas personnellement à l’aide de ces technologies. Vous pouvez modifier l’enregistrement des cookies dans les paramètres de votre navigateur. En savoir plus.

Fermer
Fermer

Infolettre

Amoureux du cinéma québécois, recevez les dernières nouvelles et des offres exclusives de Québec Cinéma et ses événements. Merci de vous être abonné à notre infolettre. Vous recevrez bientôt un courriel de confirmation.

Fermer