La une

Retour
Québec Cinéma

Des Québécois primés à Cannes

Samedi, 25 Mai 2019

Après La femme de mon frère honoré par le Coup de coeur du jury Un certain regard vendredi, deux autres productions québécoises se sont distinguées sur la Croisette! La coproduction It Must Be Heaven s’est distinguée à deux reprises au palmarès de la 72e édition du prestigieux Festival de Cannes. Dans la matinée, le film du cinéaste palestinien Elia Souleiman a reçu le Prix de FIPRESCI (fédération internationale des critiques de cinéma) et, lors de la soirée de clôture,  une mention spéciale du jury.

It Must Be Heaven relate l’histoire d’un Palestinien de 50 ans qui quitte son pays pour trouver la paix mais qui, peu importe où il va, retrouve ce qu’il tente de fuir: appareil militaire qui se veut glorieux mais qui est risible ; policiers ridicules qui cherchent à justifier leur inutilité ; tensions sociales bizarres et improbables ; postes de contrôles loufoques et kafkaesques, il est confronté en somme partout à des caricatures de ce qui l'accablait en Palestine. Lui qui anticipait calme et sécurité se retrouve dans des pays en état d’exception, comme si une occupation non déclarée s’étendait partout sur la planète.

« D'une manière subtile, stylistiquement forte et humoristique, ce film raconte une histoire qui dépasse la politique, les religions, les autorités et les différences culturelles. Ces différences s’observent avec un sens aigu de l’absurde qui glisse dans l’hypocrisie et sont livrées avec de belles et souvent surprenantes chorégraphies cinématographiques. » a indiqué le jury de la FIPRESCI.

Produit au Québec par Possibles Média (Serge Noël) et mené en France par Rectangle Production, ainsi que par Zeyno Film (Turquie) et Pallas (Allemagne), le film sera distribué au Canada par Maison 4:3 au début de 2020.

À noter aussi que le pianiste et compositeur québécois Jean-Michel Blais a reçu le Prix d'honneur du jury de « Cannes Soundtrack », une entité indirectement reliée au Festival de Cannes dont le mandat est de mettre en lumière la musique de film. Depuis neuf ans, il récompense les compositeurs des films de la compétition et crée ainsi une passerelle entre cinéma et musique. Un jury indépendant de journalistes a remis un disque d'or d'honneur à l'artiste pour son travail effectué sur la musique originale de Matthias et Maxime de Xavier Dolan.

Félicitations aux artistes et artisans de ces deux productions!

 

Par: Charles-Henri Ramond

En poursuivant votre visite, vous acceptez l’utilisation de cookies et de technologies de suivi publicitaire. Nous ne vous identifions pas personnellement à l’aide de ces technologies. Vous pouvez modifier l’enregistrement des cookies dans les paramètres de votre navigateur. En savoir plus.

Fermer
Fermer

Infolettre

Amoureux du cinéma québécois, recevez les dernières nouvelles et des offres exclusives de Québec Cinéma et ses événements. Merci de vous être abonné à notre infolettre. Vous recevrez bientôt un courriel de confirmation.

Fermer