La une

Retour
Québec Cinéma

Dans les coulisses de la création théâtrale

Mercredi, 11 Mai 2016

À l’occasion de la sortie en salles vendredi du film Nous autres, les autres, dernière réalisation de Jean-Claude Coulbois, je vous invite à découvrir l’oeuvre de ce réputé documentariste québécois par l’entremise de trois films qui ont été mis récemment en ligne sur la plateforme VOD du distributeur Les Films du 3 mars.

Mort subite d’un homme-théâtre

Montréal, printemps 1996. Entre son dernier match dans la L.N.I. et les répétitions de sa dernière pièce : « Thérèse, Tom et Simon… », le film suit Robert Gravel, un homme-théâtre unique et rassembleur qui, par ses créations audacieuses et prophétiques, a écrit une des plus belles pages du théâtre au Québec.- Long métrage documentaire, 83 min, Québec, 2011 - Production : Nicole Hubert et Bernadette Payeur, ACPAV.

La naissance d’une messe

La naissance d’une messe propose une immersion dans l'univers de la création théâtrale par l’intermédiaire d’un regard complice sur les coulisses de la mise en scène d’André Brassard pour Messe solennelle pour une pleine lune d’été” de Michel Tremblay à la Compagnie Jean-Duceppe. Le film relate, à travers le doute et les variations d’une démarche créatrice, la fusion chaque fois singulière d’un texte et d’un corps, d’une écriture et de sa vérité scénique. - Long métrage documentaire, 72 min, Québec, 2002

Un miroir sur la scène

Un miroir sur la scène est un documentaire en deux parties donne la parole aux auteurs-metteurs en scène qui ont pensé, réinventé et interrogé la dramaturgie québécoise. À travers de nombreux extraits de pièces, de répétitions et de témoignages percutants, nous découvrons une dimension du théâtre québécois intimement lié à son évolution sociale et politique. - 1re partie : « L’affirmation », 53 minutes - 2e partie : « Le questionnement », 53 minutes, Québec, 1997 - Production : Bernadette Payeur, Marc Daigle.

Trois films à découvrir en VOD sur F3Msurdemande.ca.

Photo d'en-tête : Mort subite d'un homme-théâtre crédit Mario Viboux.

Par: Charles-Henri Ramond

En poursuivant votre visite, vous acceptez l’utilisation de cookies et de technologies de suivi publicitaire. Nous ne vous identifions pas personnellement à l’aide de ces technologies. Vous pouvez modifier l’enregistrement des cookies dans les paramètres de votre navigateur. En savoir plus.

Fermer
Fermer

Infolettre

Amoureux du cinéma québécois, recevez les dernières nouvelles et des offres exclusives de Québec Cinéma et ses événements. Merci de vous être abonné à notre infolettre. Vous recevrez bientôt un courriel de confirmation.

Fermer