La une

Retour
Québec Cinéma

Cinq films parfaits pour Halloween

Lundi, 30 Octobre 2017

Majoritairement issu de la production indépendante, le cinéma d’horreur québécois recèle de bien belles surprises. Réservée la plupart du temps à des présentations dans les festivals spécialisés, cette production audacieuse et dont la quantité est plus importante qu’on pourrait le croire est toujours très appréciée des fans. Alors quoi de mieux pour célébrer la période d’Halloween, que de (re)découvrir quelques exemples récents de films aussi terrifiants que sanglants, histoire de se donner un peu de frissons dans le dos... autrement qu'à cause de la température. Et n’oubliez pas, le cinéma de genre, c’est toujours mieux entre amis.

Bon visionnement et bon Halloween!

Bikini Girls on Ice 

Une nuit, le bus d’un groupe de collégiennes tombe en panne. Elles se réfugient dans une station essence abandonnée. Le locataire des lieux ne tarde pas à s’intéresser à leur cas... Présenté à Fantasia en 2009 mais jamais sorti commercialement en salle, Bikini Girls on Ice de Geoff Klein contient un lot impressionnant de misogynie, d’hémoglobine et de frayeur. Une pure série Z à découvrir en DVD et Blu-ray et sur iTunes.

DYS- 

Réalisé par Maude Michaud, le thriller psychologique DYS- est un autre bel exemple du « cinéma bis » québécois. Primé à Fantasia en 2014 et présenté aux RVCQ 2015, le film relate l’histoire d’Eva et Sam, un couple jeune et beau qui se retrouve plongé dans l’isolement le plus total alors qu’un mal terrifiant gronde aux alentours. Faisant une grande place à la paranoïa de l’enfermement et à la déconstruction progressive des rapports humains, Maude Michaud signe un premier long particulièrement anxiogène.

Graveyard Alive 

Et pour faire écho à la sortie récente de Les affamés de Robin Aubert, qui est toujours en salle, soit dit en passant, pourquoi ne pas se laisser aspirer par le beau Techniscope noir et blanc de Graveyard Alive, un autre film de zombie réalisé par Elza Kephart en 2003. Une série B hommage à tous les Romero de ce monde dans laquelle une jeune infirmière timide se transforme en «mangeuse d’hommes» après avoir été transformée en zombie. DVD et VOD disponibles.

La peau blanche 

Avant de réaliser Funkytown et Louis Cyr, l’homme le plus fort du monde, le réalisateur Daniel Roby s’était lui aussi essayé au film de genre. Avec La peau blanche (2004), adapté d’un roman de Joël Champetier, il nous proposait une histoire d’amour effrayante entre Thierry, jeune Gaspésien fraîchement débarqué à Montréal, et Claire, jeune femme mystérieuse qui cache dans sa famille de troublants secrets... Disponible en DVD.

Thanatomorphose 

Après deux courts remarqués (La petite mort en 2006 et Crépuscule en 2011), Éric Falardeau réalisait en 2012 Thanatomorphose, un premier long métrage d’horreur présenté dans plusieurs dizaines de festivals partout sur la planète. Par un beau matin, une jeune femme se met inexplicablement et inexorablement à pourrir... Les effets spéciaux de David Scherer et Rémy Couture sont tout bonnement saisissants. Disponible en DVD et Blu-ray

Par: Charles-Henri Ramond

En poursuivant votre visite, vous acceptez l’utilisation de cookies et de technologies de suivi publicitaire. Nous ne vous identifions pas personnellement à l’aide de ces technologies. Vous pouvez modifier l’enregistrement des cookies dans les paramètres de votre navigateur. En savoir plus.

Fermer
Fermer

Infolettre

Amoureux du cinéma québécois, recevez les dernières nouvelles et des offres exclusives de Québec Cinéma et ses événements. Merci de vous être abonné à notre infolettre. Vous recevrez bientôt un courriel de confirmation.

Fermer