La une

Retour
Québec Cinéma

Belle présence québécoise à Rotterdam

Mardi, 8 Janvier 2019

Deux longs métrages québécois font partie de la sélection officielle du prestigieux International Film Festival Rotterdam (IFFR), dont la 48e édition se déroule du 23 janvier au 3 février prochains.

En premier lieu, signalons la présence dans la section Voices de Genèse, dernier film de Philippe Lesage (Les démons) qui confirme son beau parcours dans les festivals internationaux depuis sa première apparition au cours de l’été dernier, à Locarno en Suisse. L’année 2019 commence donc très bien pour ce film qui a déjà sept récompenses à son actif. Relatant la naissance des premières amours de trois adolescents, Genèse sortira en salle au Québec le 15 mars prochain.

Aussi, soulignons la présentation en première mondiale de l’oeuvre collective intitulée Les sept dernières paroles, écrite d’après une idée originale de Kaveh Nabatian. Ce projet atypique inspiré par Les sept dernières paroles du Christ en croix, chef-d’œuvre du répertoire classique de Franz Joseph Haydn, se présente comme un ciné-concert auscultant les états expérientiels et les rituels propres au genre humain, à partir des thèmes évoqués dans cette composition musicale : le pardon, le salut, la relation, l’abandon, la détresse, le triomphe et la réunion. Les sept segments ont été réalisés par des cinéastes canadiens réputés: Juan Andrés Arango (La Playa DC, X500), Sophie Deraspe (Les signes vitaux, Leprofil Amina), Sophie Goyette (Le futur proche, Mes nuits feront écho), Karl Lemieux (Maudite poutine, Ondes et silence), Ariane Lorrain (Entre un jardin et la mer, Zagros), Caroline Monnet (Mobilize, Roberta) et Kaveh Nabatian (A Crack in Everything, Vapor).

Les sept dernières paroles sera présenté en sélection officielle dans la section Bright Future, qui sélectionne des films de cinéastes originaux et prometteurs apportant leur propre style, leur propre vision et leur propre sujet. Cette grande première mondiale aura lieu en présence des cinéastes et de la productrice Catherine Chagnon. La projection sera accompagnée par le quatuor à cordes Callino Quartet de Londres, qui interprétera en direct l’Opus 51.

À noter aussi que le documentaire Ziva Postec. La monteuse derrière le film Shoah, de Catherine Hébert sera aussi présenté en première internationale dans une section dédiée au cinéma d’auteur et à la mémoire cinématographique. Distribué par Les Films du 3 Mars, le film prendra l’affiche dès le 15 mars 2019 au Québec.

Synopsis: 2018 a vu s’éteindre l’auteur d’une des œuvres les plus monumentales de l’histoire du cinéma : Claude Lanzmann. Restée dans l’ombre du géant, la monteuse de Shoah Ziva Postec a pourtant été une collaboratrice essentielle au projet, consacrant six années de sa vie, de 1979 à 1985, à chercher la construction et le rythme justes à donner aux 350 heures de pellicule dont elle disposait pour raconter « le processus de l’anéantissement ».

Par: Charles-Henri Ramond

En poursuivant votre visite, vous acceptez l’utilisation de cookies et de technologies de suivi publicitaire. Nous ne vous identifions pas personnellement à l’aide de ces technologies. Vous pouvez modifier l’enregistrement des cookies dans les paramètres de votre navigateur. En savoir plus.

Fermer
Fermer

Infolettre

Amoureux du cinéma québécois, recevez les dernières nouvelles et des offres exclusives de Québec Cinéma et ses événements. Merci de vous être abonné à notre infolettre. Vous recevrez bientôt un courriel de confirmation.

Fermer