La une

Retour
Québec Cinéma

Alléchante sélection québécoise à Fantasia cette année

Jeudi, 30 Juin 2016

La 20e édition du Festival international de films Fantasia ouvrira ses portes le 14 juillet prochain. En attendant le dévoilement de la programmation complète, dont on sait déjà qu’elle comptera plus de 130 longs et 240 courts, la sélection québécoise est désormais connue.

Rappelons que c’est le long métrage King Dave de Podz qui ouvrira les débats le 14 juillet, alors que Mon ami Dino, de Jimmy Larouche, sera présenté en grande soirée de clôture. En plus de ces deux films vedettes dont nous vous reparlerons prochainement, le cinéma québécois sera à l’honneur dans deux volets très prisés des festivaliers.

Le Fantastique week-end du cinéma québécois qui prendra racine en plein cœur de l’événement, du 28 au 31 juillet, pour proposer une vaste sélection de films d’ici. Deux nouveautés au programme : le western post-apocalyptique Feuilles mortes de Thierry Bouffard, Steve Landry (alias Carnior) et Edouard A. Tremblay, et Écartée de la cinéaste maintes fois primée pour ses courts métrages, Lawrence Côté-Collins, qui sera projeté en première mondiale en présence des réalisateurs, de Roy Dupuis et de membres de l’équipe. Des programmes thématiques de courts métrages proposeront quant à eux plus de 80 films, dont plusieurs primeurs.

La sélection Genres du pays, sera de nouveau l’occasion de mettre en avant la mémoire de notre patrimoine, tout en satisfaisant notre plaisir cinéphile en proposant des films rares et inédits, assumant pleinement un côté quétaine qui nous fait tant plaisir.

Dans cette section, nous pourrons donc voir Délivrez-nous du mal de Jean-Claude Lord avec Yvon Deschamps et Guy Godin (1965). À cette occasion, le nouveau prix DENIS-HÉROUX, créé en l’honneur du regretté producteur et cinéaste québécois, sera remis au cinéaste. Toujours en l’honneur de Denis Héroux, une projection en 35 mm du film franco-québécois La guerre du feu de Jean-Jacques Annaud permettra au public de replonger dans ce péplum préhistorique qui n’a pas pris une ride.

Le réalisateur Larry Kent sera quant à lui présent lors de la projection du film Fleur bleue (The Apprentice) de 1971, avec notamment Steve Fiset, chanteur populaire et comédien disparu en novembre dernier et Susan Sarandon, dont c’était le deuxième rôle au cinéma. Le film sera précédé du moyen-métrage On sait où entrer, Tony, mais c’est les notes, une autre rareté québécoise datant de 1965 avec Tony Roman, les sœurs Gallant, Jenny Rock, Michèle Richard et Marthe Fleurant.

Le plaisir se poursuivra également avec la présentation de deux longs métrages invisibles aujourd’hui : L'apparition de Roger Cardinal (1972), écrit et interprété par les Baronets René Angelil et Pierre Labelle ainsi que celle de Tout feu tout femme de Gilles Richer (1973) mettant en vedette une galerie de comédiens phares de l’époque, composée entre autres d’Andrée Boucher, Réal Béland, Denis Drouin, Marc Gélinas, Guy L'Écuyer, Jean Lapointe, Raymond Lévesque, Danielle Ouimet et bien d’autres. Signalons enfin qu’une copie restaurée de l’essentiel Requiem pour un beau sans-cœur de Robert Morin (1992) avec Gildor Roy, inoubliable dans son rôle de criminel brutal (bande-annonce ci-dessus).

C’est donc un rendez-vous immanquable pour tout cinéphile ou amoureux de cinéma québécois d’hier et d’aujourd’hui, à savourer du 14 juillet au 2 août. À suivre dans les semaines qui viennent.

Par: Charles-Henri Ramond

En poursuivant votre visite, vous acceptez l’utilisation de cookies et de technologies de suivi publicitaire. Nous ne vous identifions pas personnellement à l’aide de ces technologies. Vous pouvez modifier l’enregistrement des cookies dans les paramètres de votre navigateur. En savoir plus.

Fermer
Fermer

Infolettre

Amoureux du cinéma québécois, recevez les dernières nouvelles et des offres exclusives de Québec Cinéma et ses événements. Merci de vous être abonné à notre infolettre. Vous recevrez bientôt un courriel de confirmation.

Fermer