La une

Agenda

Facebook

Twitter

Instagram

@QC_cinema

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

22 JANV.

Toute l’équipe adresse ses condoléances à la famille et aux proches de François Protat, directeur photo québécois a… twitter.com/i/web/status/1…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

22 JANV.

RT @LP_Cinema: Avant qu'on explose en ouverture des Rendez-vous Québec Cinéma dlvr.it/QxF99r pic.twitter.com/fRg4Jr6tdW

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

22 JANV.

RT @TheAcademy: Congratulations to the Short Film - Live Action nominees #OscarNoms pic.twitter.com/Xh5QH9NMiO

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

22 JANV.

@Marguerite_Film de Marianne Farley et Fauve de Jérémy Comte sont en route vers le Dolby Theater pour la 91e cérémo… twitter.com/i/web/status/1…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

22 JANV.

Félicitations à Fauve, également nommé dans la catégorie « Best Live Action Short » ! twitter.com/cfccreates/sta…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

22 JANV.

Félicitations à Marguerite, dans la course officielle vers un Oscar ! twitter.com/marguerite_fil…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

22 JANV.

RT @LP_Cinema: Le cinéma québécois en voyage dlvr.it/Qx57PY pic.twitter.com/U4lmclWMUU

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

21 JANV.

RT @LesFilmsSeville: ⏰ 3.. 2.. 1.. 💣 Nous sommes très heureux d’annoncer qu’Avant qu’on explose sera présenté en ouverture des #RVQC le 20…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

21 JANV.

C'est la #première du film AVANT QU'ON EXPLOSE (@LesFilmsSeville / @FilmsChristal ), réalisé par Rémi St-Michel et… twitter.com/i/web/status/1…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

18 JANV.

Notre porte-parole @PatrickHuard parmi les invités de @OFF_TLMEP ce dimanche > Il parlera de sa série, mais aussi d… twitter.com/i/web/status/1…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

18 JANV.

Rappel aux scénaristes et réalisateur.trices avec un projet de long-métrage de fiction ! Speed-datez des producteur… twitter.com/i/web/status/1…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

18 JANV.

RT @onf: Adapté d'un conte de Roger Lemelin ("Les Plouffe"), ce #film de 1952 raconte l'histoire d'un rêveur qui aime tellement les oiseaux…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

17 JANV.

Les sorties attendues du #cinémaquébécois de 2019 ! -> Plusieurs premières lors des #RVQC qui débutent dans 1 mois,… twitter.com/i/web/status/1…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

17 JANV.

Le #RVPRO et le @FCTMN lancent Pleins feux sur nos créatrices aux voix plurielles, en collaboration avec… twitter.com/i/web/status/1…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

17 JANV.

Prochaine étape -> Le #5a7PCCQ dans le cadre des #RVQC ! Tous les détails > bit.ly/5a7PCCQ twitter.com/PCCQ_CineQC/st…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

16 JANV.

RT @onf: 📌 BON PLAN à #Montréal Plus qu'une semaine avant la discussion gratuite "Les cinéastes racontent" avec le documentariste Jean-Fran…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

15 JANV.

Le #RVPRO est à la recherche de projets de WEBSÉRIES québécoises (à l’étape du développement ou complétés) pour l'a… twitter.com/i/web/status/1…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

15 JANV.

RT @AgenceCGirard: Video Interview: Maxime Giroux – The Great Darkened Days - ioncinema.com/interviews/max…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

15 JANV.

RT @AnnabelLoyola: 📣 APPEL À FILMS! La première édition du Festival international du film d'histoire de Montréal aura lieu du 3 au 5 mai pr…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

14 JANV.

Appel aux membres de l'@AQTIS_Officiel (Directeur.trice de la photographie, monteur.se,… twitter.com/i/web/status/1…

@québeccinéma

Retour
Québec Cinéma

Un sac de billes: touchante épopée

Vendredi, 16 Juin 2017

Réalisé par Christian Duguay, Un sac de billes est un touchant drame historique qui saura n’en doutons pas rejoindre le coeur de toute la famille, tout en offrant un important rappel à l’histoire qui semble de plus en plus nécessaire.

Le roman de Joseph Joffo, classique de la littérature française écrit d’après sa propre histoire, avait déjà été adapté au cinéma par Jacques Doillon en 1975, dans ce qui restera encore longtemps comme l’une des plus belles histoires de l’enfance.

Situé dans la France occupée, le film relate l’odyssée dramatique vécue par Maurice et Joseph, deux frères juifs que leurs parents ont laissé partir de la maison pour les protéger du sort que l’envahisseur allemand leur réservait très certainement. Plongé dans des décors somptueux et habillé d’une reconstitution hors pair des décors et des , le récit nous démontre comment les deux garçons tentent de survivre aux horreurs de la Guerre, et ultimement de retrouver leur famille...

Le film, coproduit avec des partenaires français et québécois par Lyse Lafontaine, tout premier Iris Hommage au Gala des artisans, sort sur plusieurs écrans de la Province dès aujourd’hui. À ne pas rater.

Entretien avec Joseph Joffo

Comment le projet d’adaptation a-t-il vu le jour ? 

J’ai d’abord fait une rencontre fabuleuse avec le producteur Jean-Charles Lévy qui m’a permis de rencontrer Nicolas Duval de Quad. Très vite, il a été emballé par le projet. Après l’adaptation de Jacques Doillon il y a plus de quarante ans,je voulais vraiment qu’on raconte ma véritable histoire. Christian Duguay a signé des images d’une grande authenticité : je pense que mes lecteurs y seront sensibles.  

Avez-vous rencontré Christian Duguay très tôt ? Comment s’est passée cette rencontre ?

Cette rencontre a été un vrai bonheur ! Il m’a d’abord montré son film JAPPELOUP que j’ai beaucoup aimé. Ensuite, j’ai vu son film sur Hitler. On ne fait pas un film sur un tel sujet par hasard. Il m’a semblé être clairement l’homme de la situation, et je ne suis pas trompé.  

Avez-vous été sensible à son regard extérieur de Canadien sur les événements évoqués dans le film ? 

Il est le troisième oeil ! On a tous une vision différente de ce qui s’est passé pendant la guerre. Christian a été excellent car il a trouvé la juste mesure : il n’est excessif en rien et il a su rester objectif tout en apportant son point de vue d’auteur et de réalisateur.  

Que pensez-vous du rapport au père mis en avant par Christian Duguay ? 

Quand les enfants retrouvent le père, il donne une gifle à Jo, ce qui le stupéfait. Mon père avait connu les pogroms : c’était un dur qui avait vécu dans le Montmartre d’avant-guerre, qui me fait penser au Brooklyn des années 30 qu’on voit dans IL ÉTAIT UNE FOIS EN AMÉRIQUE. Je peux vous dire que ça vous forge le caractère…  

Avez-vous servi de consultant sur le plateau? 

Oui, notamment pour la reconstitution des décors comme le salon de coiffure à Nice. D’ailleurs, il était tellement réaliste qu’une dame est entrée dans le salon – en réalité un restaurant aménagé – et qu’elle s’est exclamée : « enfin un salon de coiffure normal ! ». On a bien ri !  

Pensezs-vous qu’il véhicule un message pour le public d’aujourd’hui? 

À l’heure actuelle, l’histoire que j’ai vécue résonne de manière particulièrement forte. À cause du terrorisme, des enfants sont contraints eux aussi de fuir. Comme nous il y a 50 ans, ils se retrouvent sur les routes, totalement isolés et livrés à eux-mêmes. J’espère que le film nous incitera à nous interroger sur le destin de ces enfants et de ces familles déchirées.

-------

Un sac de billes - Réalisateur: Christian Duguay - Avec: Dorian Le Clech, Batyste Fleurial, Patrick Bruel, Elsa Zylberstein, Christian Clavier, Bernard Campan, Kev Adams - Durée: 1 h 53 - Origine: France-Canada - Année: 2015

Par: Charles-Henri Ramond

Fermer
Fermer

Infolettre

Amoureux du cinéma québécois, recevez les dernières nouvelles et des offres exclusives de Québec Cinéma et ses événements. Merci de vous être abonné à notre infolettre. Vous recevrez bientôt un courriel de confirmation.

Fermer