La une

Agenda

Facebook

Twitter

Instagram

@QC_cinema

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

21 MARS

En début d'après-midi, le @ConseilArtsMtl dévoilait le lauréat du #GP34: l'organisme @MUmtl ! Félicitations égaleme… twitter.com/i/web/status/1…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

19 MARS

RT @SARTEC_auteur: @la_SODEC @Qc_Cinema @FestivalRegard @wgc @inis_mtl Bravo à Marie-Pier Dupuis, prix Meilleur scénario francophone, Matti…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

19 MARS

RT @elephantcineqc: Le nouveau film de Kim Nguyen, The Hummingbird Project, prendra l’affiche ce vendredi. Heureux mélange de drame, de thr…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

19 MARS

RT @RealisateursQc: Tenir tête de Mathieu Arsenault : un documentaire lumineux qui aborde sans tabou le trouble bipolaire à travers les par…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

19 MARS

RT @RC_Arts: Denis Villeneuve amorce le tournage du film Dune rc.ca/R150d5

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

18 MARS

RT @elephantcineqc: Genèse, de Philippe Lesage. Un film au parcours international impressionnant, précédé d’une rumeur très enthousiaste, a…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

18 MARS

RT @la_SODEC: Dévoilement des projets gagnants de Cours écrire ton court. bit.ly/2TLD3oT pic.twitter.com/Qi2VGjfj1H

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

13 MARS

RT @onf: 🎞️ À L'AFFICHE À #MONTRÉAL 🎞️ Identité, question nationale, Autochtones, environnement... Des Québécois(es) qui n’avaient pas enco…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

12 MARS

RT @LP_Cinema: Genèse: l'amour sans méfiance dlvr.it/R0XrTW pic.twitter.com/XnqXuVMQOW

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

12 MARS

LA FIN DES TERRES, le documentaire de Loic Darses et de l'@onf qui a clotûré les #RVQC avec brio, est désormais à l… twitter.com/i/web/status/1…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

11 MARS

RT @PCCQ_CineQC: Merci Micheline, tu es une marraine formidable !! #PCCQ #cinemaquebecois tvanouvelles.ca/2019/02/23/mic…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

11 MARS

RT @nonamyr: Touchant. Édifiant. Résiliant. « Dérive » un film de Chloé Cinq-Mars et David Uloth #CINÉMAQUÉBÉCOIS - Trois femmes et un deui…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

11 MARS

Cinéastes ! Il vous reste une semaine pour proposer votre court métrage documentaire pour la 9e édition de Cinéma s… twitter.com/i/web/status/1…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

11 MARS

RT @OFF_TLMEP: ENTREVUE - Kim Nguyen, créatif réalisateur québécois, parle de son film « Le projet Hummingbird », qui s’intéresse, par le t…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

11 MARS

TENIR TÊTE de Mathieu Arsenault fut présenté en #première aux #RVQC le 28 février dernier ! À voir #cinémaquébécois twitter.com/RP_pixelleX/st…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

08 MARS

RT @LesFilmsSeville: Célébrons les femmes fortes, inspirantes et talentueuses qui ont fait partie de l'univers cinématographique québécois…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

07 MARS

RT @FCTMN: Les femmes qui ont vu l'Ours, c'est l'équipe entièrement féminine d'Une colonie, réalisé par Geneviève Dulude-De celles et produ…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

02 MARS

Notre dernier Tapis bleu @Bell_FR avec LA FIN DES TERRES de Loïc Darses et l’ @onf ! #RVQC pic.twitter.com/eTaz1W1fIO

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

01 MARS

RT @benvalnad: «Il faut une rupture. Parce que, si on continue, on va juste échouer de nouveau.» Mon entrevue avec le réalisateur Loïc Dars…

@québeccinéma

Retour
Québec Cinéma

Un sac de billes: touchante épopée

Vendredi, 16 Juin 2017

Réalisé par Christian Duguay, Un sac de billes est un touchant drame historique qui saura n’en doutons pas rejoindre le coeur de toute la famille, tout en offrant un important rappel à l’histoire qui semble de plus en plus nécessaire.

Le roman de Joseph Joffo, classique de la littérature française écrit d’après sa propre histoire, avait déjà été adapté au cinéma par Jacques Doillon en 1975, dans ce qui restera encore longtemps comme l’une des plus belles histoires de l’enfance.

Situé dans la France occupée, le film relate l’odyssée dramatique vécue par Maurice et Joseph, deux frères juifs que leurs parents ont laissé partir de la maison pour les protéger du sort que l’envahisseur allemand leur réservait très certainement. Plongé dans des décors somptueux et habillé d’une reconstitution hors pair des décors et des , le récit nous démontre comment les deux garçons tentent de survivre aux horreurs de la Guerre, et ultimement de retrouver leur famille...

Le film, coproduit avec des partenaires français et québécois par Lyse Lafontaine, tout premier Iris Hommage au Gala des artisans, sort sur plusieurs écrans de la Province dès aujourd’hui. À ne pas rater.

Entretien avec Joseph Joffo

Comment le projet d’adaptation a-t-il vu le jour ? 

J’ai d’abord fait une rencontre fabuleuse avec le producteur Jean-Charles Lévy qui m’a permis de rencontrer Nicolas Duval de Quad. Très vite, il a été emballé par le projet. Après l’adaptation de Jacques Doillon il y a plus de quarante ans,je voulais vraiment qu’on raconte ma véritable histoire. Christian Duguay a signé des images d’une grande authenticité : je pense que mes lecteurs y seront sensibles.  

Avez-vous rencontré Christian Duguay très tôt ? Comment s’est passée cette rencontre ?

Cette rencontre a été un vrai bonheur ! Il m’a d’abord montré son film JAPPELOUP que j’ai beaucoup aimé. Ensuite, j’ai vu son film sur Hitler. On ne fait pas un film sur un tel sujet par hasard. Il m’a semblé être clairement l’homme de la situation, et je ne suis pas trompé.  

Avez-vous été sensible à son regard extérieur de Canadien sur les événements évoqués dans le film ? 

Il est le troisième oeil ! On a tous une vision différente de ce qui s’est passé pendant la guerre. Christian a été excellent car il a trouvé la juste mesure : il n’est excessif en rien et il a su rester objectif tout en apportant son point de vue d’auteur et de réalisateur.  

Que pensez-vous du rapport au père mis en avant par Christian Duguay ? 

Quand les enfants retrouvent le père, il donne une gifle à Jo, ce qui le stupéfait. Mon père avait connu les pogroms : c’était un dur qui avait vécu dans le Montmartre d’avant-guerre, qui me fait penser au Brooklyn des années 30 qu’on voit dans IL ÉTAIT UNE FOIS EN AMÉRIQUE. Je peux vous dire que ça vous forge le caractère…  

Avez-vous servi de consultant sur le plateau? 

Oui, notamment pour la reconstitution des décors comme le salon de coiffure à Nice. D’ailleurs, il était tellement réaliste qu’une dame est entrée dans le salon – en réalité un restaurant aménagé – et qu’elle s’est exclamée : « enfin un salon de coiffure normal ! ». On a bien ri !  

Pensezs-vous qu’il véhicule un message pour le public d’aujourd’hui? 

À l’heure actuelle, l’histoire que j’ai vécue résonne de manière particulièrement forte. À cause du terrorisme, des enfants sont contraints eux aussi de fuir. Comme nous il y a 50 ans, ils se retrouvent sur les routes, totalement isolés et livrés à eux-mêmes. J’espère que le film nous incitera à nous interroger sur le destin de ces enfants et de ces familles déchirées.

-------

Un sac de billes - Réalisateur: Christian Duguay - Avec: Dorian Le Clech, Batyste Fleurial, Patrick Bruel, Elsa Zylberstein, Christian Clavier, Bernard Campan, Kev Adams - Durée: 1 h 53 - Origine: France-Canada - Année: 2015

Par: Charles-Henri Ramond

Fermer
Fermer

Infolettre

Amoureux du cinéma québécois, recevez les dernières nouvelles et des offres exclusives de Québec Cinéma et ses événements. Merci de vous être abonné à notre infolettre. Vous recevrez bientôt un courriel de confirmation.

Fermer