La une

Retour
Québec Cinéma

Un été tout en musique à la Cinémathèque

Lundi, 28 juin 2021

En ces temps de pandémie, de pénurie de concerts et de représentations scéniques, la Cinémathèque québécoise a judicieusement choisi de mettre la musique de l'avant pour son cycle estival qui débute ce jeudi, le 1er juillet et qui se poursuivra jusqu'au 31 août.

Pour débuter ce cycle de belle manière, la Cinémathèque propose trois projections-événements, présentées en formule cabaret, afin de mettre le talent québécois à l’honneur. Du 1er au 7 juillet, vous pourrez assister, dans la salle Norman-McLaren spécialement aménagée pour l’occasion, aux projections de trois "live de confinement".

Véritable immersion dans l’univers éclaté, coloré et surréaliste de Klô Pelgag, VIVRE – Le Spectacle spectral (image ci-dessous),  conçu par la chanteuse et le réalisateur Laurence « Baz » Morais pour la grande première de Notre-Dame-des-Sept-Douleurs, le spectacle, sera projeté les 2 et 7 juillet.

Capté entre le premier et deuxième confinement, hybride entre le film d’art et la performance musicale, Renegade Breakdown Live (image ci-dessous) est un film-concert du groupe montréalais Marie Davidson & L’Œil Nu. Réalisé par le cinéaste Denis Côté (Hygiène sociale), il sera présenté les 3 et 6 juillet, en présence des artistes.

Finalement, le groupe mondialement reconnu pour son post-rock atmosphérique Godspeed You! Black Emperor a lui aussi dévoilé son plus récent album ce printemps, en proposant un long métrage en 16 mm noir et blanc, AT STATE’S END!, réalisé par deux membres de GY!BE : les projectionnistes et réalisateurs Karl Lemieux et Philippe Leonard. Le film, tourné au cinéma Impérial, ouvrira ce cycle coloré le 1er juillet. Une deuxième présentation aura lieu le 4 juillet.

Pendant tout l'été, vous pourrez également profiter d’une programmation de films emblématiques, qui ont fait de la musique un personnage à part entière. Film chanté, comédie musicale, mais aussi plusieurs oeuvres qui ont fait de la musique un puissant véhicule sont au menu. Il a souvent été dit que le cinéma a durablement influencé la musique depuis le siècle dernier, mais ce programme souhaite plutôt démontrer le contraire : à savoir que le cinéma, art du mouvement et du montage s'est sans cesse ressourcé dans la musique et y a durablement puisé son inspiration.

Le jazz (Shadows), le rock (Jailhouse Rock), l’opéra, le music-hall, le blues, la musique brésilienne (Orfeu Negro) et bien d’autres formes seront à l’honneur. À ceux qui connaissent la chanson (Pas sur la bouche), rêvent de voir sur grand écran Louis de Funès imbibé de musique insensée (L’Homme orchestre), ou retrouver Judy Garland dans A Star is born, ce cycle est pour vous ! À moins que vous ne vouliez éprouver l’osmose du Time Warp, avec Richard O'Brien, Nell Campbell et Patricia Quinn dans The Rocky Horror Picture Show, ou encore admirer la performance d’Audrey Hepburn dans Funny Face. Au total, 100 films sont programmés pour illustrer les relations riches et inspirées entretenues depuis toujours entre musique et cinéma.

Jalons essentiels de l’histoire du cinéma, classiques, joyaux à découvrir, le menu sera faste !

 

Par: Charles-Henri Ramond

En poursuivant votre visite, vous acceptez l’utilisation de cookies et de technologies de suivi publicitaire. Nous ne vous identifions pas personnellement à l’aide de ces technologies. Vous pouvez modifier l’enregistrement des cookies dans les paramètres de votre navigateur. En savoir plus.

Fermer
Fermer

Infolettre

Amoureux du cinéma québécois, recevez les dernières nouvelles et des offres exclusives de Québec Cinéma et ses événements. Merci de vous être abonné à notre infolettre. Vous recevrez bientôt un courriel de confirmation.

Fermer