La une

Agenda

Facebook

Twitter

Instagram

@QC_cinema

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

13 DÉC.

@MissJulieLaurin Pas tout de suite ! Gardez l'oeil ouvert en 2019

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

13 DÉC.

RT @LP_Cinema: Netflix et Québec Cinéma créent un programme de mentors dlvr.it/QtX5h8 pic.twitter.com/I2pawLFuXg

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

13 DÉC.

Nous sommes très heureux d'annoncer notre partenariat de 3 ans avec #Netflix pour la mise sur pied d’un Talent Lab… twitter.com/i/web/status/1…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

12 DÉC.

Appel de projets #RVPRO 2019 : Scénaristes, réalisateur.trice.s avec un projet de long-métrage de fiction, le Gran… twitter.com/i/web/status/1…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

11 DÉC.

Une version courte du documentaire Snowbirds de Joannie Lafrenière est disponible sur @cbcdocs 🐦❄ Question de se do… twitter.com/i/web/status/1…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

10 DÉC.

⏰ Tic, tic, tic ⏰ Vous avez jusqu'à 17h pour vous inscrire au concours Cours écrire ton court de @la_SODEC ! Vous p… twitter.com/i/web/status/1…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

10 DÉC.

[ JURY EN HERBE RECHERCHÉ🌿 ] Le #LabQcC est à la recherche de jeunes cinéphiles: 🎦 entre 10 et 12 ans 🎦… twitter.com/i/web/status/1…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

10 DÉC.

[NOUVEAUTÉS AU #GALACINÉMA 2019] 🏆 Nouveau prix Iris du Meilleur premier film 🏆 et nouveau processus de votation✔… twitter.com/i/web/status/1…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

06 DÉC.

Très fiers du président de notre C.A. @PatrickRoyViva lapresse.ca/cinema/nouvell… via @lp_lapresse pic.twitter.com/ycSVNs5uzV

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

05 DÉC.

[#Suggestiondesfetes] REQUIEM POUR UN BEAU SANS COEUR sera sur les ondes de #CINEPOP les vendredis 14 (17h45) et 28… twitter.com/i/web/status/1…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

30 NOV.

Hier, nous avons assisté à l'événement portes ouvertes pour célébrer les 30 ans de nos voisins et amis, l'organisme… twitter.com/i/web/status/1…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

28 NOV.

RT @christophecouet: Le #CinémaQuébecois est à l’honneur @villecannes : Le 11e Festival Du Cinéma Québécois s’ouvre ce soir avec en lever d…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

27 NOV.

Voici quelques images de la grande première montréalaise du film LA COURSE DES TUQUES de Benoit Godbout et François… twitter.com/i/web/status/1…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

26 NOV.

RT @la_SODEC: Les dates de dépôt de projets pour 2019-2020 dans le cadre des programmes d'aide à la scénarisation, à la production et aux j…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

26 NOV.

RT @LeCALQ: Bravo! Le film LA DISPARITION DES LUCIOLES de Sébastien Pilote décroche 2 prix au @IFFMH: le Talent Award remis à la comédienne…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

23 NOV.

Ce dimanche, on vous offre la chance de revoir le film TUKTUQ de Robin Aubert, dans le cadre du @ConseilArtsMtl en… twitter.com/i/web/status/1…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

23 NOV.

Le festival @image_nation débutait hier! Vous avez jusqu'au 2 décembre pour profiter de la programmation de leur 31… twitter.com/i/web/status/1…

Qc_Cinema Québec Cinéma @Qc_Cinema

23 NOV.

RT @FCTMN: Les Auditions de la diversité étirent leur période d'inscription jusqu'au 30 novembre. Deux volets pour cette édition : théâtre…

@québeccinéma

Retour
Québec Cinéma

Sous le signe des mystères de la nature

Vendredi, 10 Août 2018

Les sorties en salle du vendredi 10 août seront placées sous le signe des caprices ou les beautés de la nature avec deux propositions radicalement différentes qui vous offriront des univers visuels et narratifs empreints de mystères et de tension.

Avec le drame fantastique Dans la brume, coproduction franco-québécoise réalisée par Daniel Roby, vous partagerez l'angoisse d'un couple qui doit sauver sa fille emprisonnée dans un caisson à oxygène après qu'un brouillard mortel ait envahi les rues de Paris. Le film a remporté il y a peu le prix Cheval Noir de Fantasia.

Aussi dans les salles dès aujourd'hui, Cielo, long métrage documentaire écrit, réalisé et produit par la cinéaste montréalaise Alison McAlpine. Transportez-vous dans l'immensité du ciel recouvrant le désert d'Atacama, au Chili, et laissez-vous bercer par ce lieu calme et silencieux source de croyances populaires sages et poétiques. Présenté devant des salles combles dans de nombreux festivals (New York Film Festival, RIDM, RVQC, Full Frame, Hot Docs, DOXA, Karlovy Vary), Cielo prend maintenant l'affiche au Cinéma Beaubien, en version originale sous-titrée en français, et au Cinéma du Parc, en version originale sous-titrée en anglais. Quatre projections-événements sont organisées les 10, 11 et 12 août, en présence de la cinéaste Alison McAlpine, de la productrice Carmen Garcia et des astrophysiciens René Doyon et Frédérique Baron de l'Institut de recherche sur les exoplanètes (iREx), pour des discussions avec le public.

Nous avons rencontré la cinéaste pour qu'elle nous parle un peu plus de ce film qui aura occupé les 5 dernières années de sa vie. Voici quelques extraits de notre conversation:

Le ciel, les étoiles et notre imaginaire, ça semble être un sujet très intime pour vous. Quel est votre rapport avec le sujet?

Il y a cinq ans, j'étais dans un petit village du désert d'Atacama, la nuit, sans électricité, sans aucune lumière. C'était une nuit obscure, sans lune. Et en regardant le ciel, j'ai ressenti quelque chose de très fort. Je n'avais jamais vu autant de beauté. Je suis resté à l'admirer pendant des heures. Comme si je pouvais me laisser emporter en lui. Des milliers de questions se sont posées à moi. Je me suis rendu compte que dans les villes et dans notre quotidien, nous ne voyons jamais vraiment le ciel. Et pourtant, lorsque nous y prêtons attention, sa beauté nous change...

Vous portez le film en vous depuis longtemps?

Il y a quelques années, j'étais au Chili pour un autre sujet lorsque j'ai eu cette expérience émotionnelle. J'avais reçu une bourse pour suivre le projet de construction de la plus grande caméra digitale au monde pour faire des photographies jamais vues jusqu'à maintenant. Pendant que je préparais le tournage, j'écoutais des scientifiques me parler de leur chasse aux exoplanètes évoluant en dehors de notre système solaire. En les écoutant, j'avais des images plein la tête… et j'étais certaine que ces témoignages pouvaient vivre dans un film, alors j'ai changé un peu la vocation de mon projet initial.

J'ai voulu faire un film avec des questions qui n'ont pas de réponse.

Comment avez-vous trouvé vos personnages?

C'est un processus intuitif qui a bénéficié d'un bon coup de chance. Je les ai trouvé grâce à l'aide de connaissances. On s'est apprivoisé et l'intimité entre nous s'est installée... Pour moi, c'était essentiel d'avoir leur confiance.

Est-ce qu'ils se sont confiés naturellement?

Ça dépend des personnages. Certains étaient très raconteurs, d'autres plus réticents. Après plusieurs visites, les choses se sont arrangées. J'ai pris beaucoup de temps avec eux avant de tourner. Il y avait une réelle ouverture d'esprit de leur part, ils ne gardaient pas leurs histoires pour eux.

Parlez-nous un peu du processus de production, de repérage. ça a été compliqué de tourner dans ce désert.

Parfois, oui, car il y avait des endroits sans électricité où il nous fallait transporter de lourds équipements, notamment des batteries. L'un des deux endroits où nous avons tourné nécessitait sept heures de cheval pour s'y rendre… C'est long et fatiguant pour arriver jusqu'à ce cow-boy et ses 500 chèvres!

Parlons maintenant des images du film. Elles sont superbes. Comment avez-vous trouvé votre directeur photo?

J'ai eu de la chance. J'étais en train de filmer avec un autre opérateur, mais je cherchais autre chose. Benjamin Echazarreta [réputé directeur phot franco-argentin, NDLR] était en train de terminer un tournage avec un copain chilien et j'ai eu par une connaissance interposée la possibilité de le rencontrer. Il parle très bien le français, sa famille a quitté le Chili sous les années Pinochet. ça a donc beaucoup aidé la communication avec toute l'équipe…

Il y a aussi beaucoup d'effets visuels « organiques » qui ont été réalisées ici à Montréal. J'ai eu le très grand support d'amis et de connaissance [Frédéric Chamberland, Mathieu Laverdière, Alexandre Storm, Philippe Toupin, NDLR] pour faire beaucoup avec peu de temps et de budget. On a expérimenté beaucoup. Je voulais une texture la moins digitale possible, au plus proche du naturel. C'était comme un tournage de fiction. On a joué des effets avec la lumière, avec l'encre, la poussière, l'eau. J'ai adoré ça. Après cinq ans de préparation, de tournage et de postproduction… j'ai vraiment hâte de le montrer!

Entrevue réalisée par Charles-Henri Ramond, à Montréal, le 6 août 2018.

CIELO

Long métrage documentaire, 78 minutes, 2017, Canada / Chili, HD, Couleur - En version originale anglaise, espagnole et française avec sous-titres anglais ou français - Réalisation et Scénario: Alison McAlpine - Images: Benjamin Echazarreta - Montage: Andrea Chignoli - Son: Andres Carrasco, Rodrigo Salvatierra, Carlo Sanchez Farías, Claudio Vargas - Conception sonore: Miguel Hormazábal - Montage son et mixage: Mauricio López - Musique originale: Philippe Lauzier - Productrice: Alison McAlpine - Productrice exécutive: Carmen Garcia (Argus Films) - Coproductrice : Paola Castillo ( Errante Producciones) - Producteur, commercialisation et distribution: Sean Farnel (SeaFar North) - Production: Second Sight Pictures

Pour en savoir plus sur le film: https://cielo-thefilm.com/

Par: Charles-Henri Ramond

Fermer
Fermer

Infolettre

Amoureux du cinéma québécois, recevez les dernières nouvelles et des offres exclusives de Québec Cinéma et ses événements. Merci de vous être abonné à notre infolettre. Vous recevrez bientôt un courriel de confirmation.

Fermer