La une

Retour
Québec Cinéma

Prestigieuse sélection pour Nadia, Butterfly

Jeudi, 4 Juin 2020

En raison de son annulation pour cause de pandémie, le Festival de Cannes ne se tiendra pas. Toutefois, les responsables du prestigieux événement – prévu du 12 au 23 mai – ont tenu à ce que les films qui auraient fait partie de la sélection officielle soient dévoilés et portent le sceau « Cannes 2020 ». Et la bonne nouvelle c’est que parmi les 56 titres annoncés hier, un film québécois y figure. Il s’agit de Nadia, Butterfly, deuxième long métrage de Pascal Plante après Les faux tatouages, présenté à Berlin. Après ce premier long métrage remarqué, et qui avait valu à Rose-Marie Perreault une nomination aux Iris 2018 dans la catégorie Révélation de l’année, Pascal Plante marque un grand coup avec une prestigieuse sélection cannoise.

Produit par Dominique Dussault de Némésis Films, Nadia, Butterfly a été tourné l’an dernier à Montréal et au Japon. Voici quelques images prises lors de l’ouverture de plateau. Pour son deuxième long métrage, le réalisateur, ayant lui-même un passé de nageur de haut niveau, a souhaité offrir une incursion authentique dans le monde de la performance. Il présente un portrait nuancé, non idéalisé, de l’athlète de pointe lors des Jeux Olympiques de Tokyo. C’est la nageuse médaillée aux Jeux de Rio Katerine Savard qui occupe le rôle-titre, aux côtés de la nageuse Ariane Mainville, également médaillée olympique et d’une autre médaillée olympique, Hilary Caldwell, de Vancouver. Nous retrouvons également à la distribution le comédien Pierre-Yves Cardinal (Tom à la Ferme, L’échappée).

Synopsis officiel : Nadia, 23 ans, nage pour le Canada aux Jeux olympiques, mais, éprouvée par sa vie de sacrifice, cette compétition prestigieuse sera sa dernière. Au terme de son ultime épreuve, Nadia dérape au rythme des nuits d’excès ponctuées de doute et de confusion. Cet étourdissement momentané ne peut toutefois pas occulter sa réelle quête intérieure ; cette recherche de son identité en dehors du monde de la natation.

Distribué par Maison 4:3, le film prendra l’affiche au Québec à l’automne 2020.

(image d'en-tête: Katerine Savard dans Nadia, Butterfly / Photo © Maxime Cormier)

Par: Charles-Henri Ramond

En poursuivant votre visite, vous acceptez l’utilisation de cookies et de technologies de suivi publicitaire. Nous ne vous identifions pas personnellement à l’aide de ces technologies. Vous pouvez modifier l’enregistrement des cookies dans les paramètres de votre navigateur. En savoir plus.

Fermer
Fermer

Infolettre

Amoureux du cinéma québécois, recevez les dernières nouvelles et des offres exclusives de Québec Cinéma et ses événements. Merci de vous être abonné à notre infolettre. Vous recevrez bientôt un courriel de confirmation.

Fermer