La une

Retour
Québec Cinéma

Palmarès des 20e RIDM

Lundi, 20 Novembre 2017

Samedi soir, la 20e édition des Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM)  dévoilaient leur palmarès. Le Grand prix de la compétition internationale longs métrages est allé à Room for a Man de Anthony Chidiac (Liban, États-Unis), tandis que Taste of Cement du syrien Ziad Kalthoum. La liste intégrale des prix de la 20e édition est disponible sur leur site web des RIDM. Parmi les oeuvres québécoises primées, on retrouve:

Taming the Horse

« Pour la façon dont le cinéaste parvient à livrer le portrait d’un protagoniste complexe à travers une structure fluide et originale », le jury de la compétition nationale longs métrages a décidé de décerner le grand prix à Taming the Horse de Tao Gu.

Séparés depuis trop longtemps, Tao et Dong s’étaient juré de se retrouver et d’aller ensemble en Mongolie, dans le village où est né Dong. Lors de ce voyage aussi long qu’initiatique, le réalisateur Tao Gu pose sa caméra au plus près de celui qu’il redécouvre en même temps qu’il le filme. Ce portrait d’un jeune adepte de rock et de liberté convoque au détour de son périple une Chine en plein changement, où bien des jeunes ne se retrouvent pas.

Le jury a également remis une mention spéciale à Primas de Laura Bari et a décerné le prix spécial du jury à La rivière cachée de Jean-François Lesage « pour avoir résolument choisi un élément naturel comme protagoniste central et pour la précision et la souplesse avec lesquelles il parvient à décrire les enjeux existentiels les plus banals ».

L'autre Rio 

Le prix du meilleur espoir Québéc/Canada, remis au meilleur premier documentaire canadien de la sélection officielle, est allé à L'autre Rio de Emilie B. Guérette qui a été filmer le quotidien de résidents d’un immeuble désaffecté de Rio de Janeiro, non loin du stade Maracanã. Nous sommes en plein Jeux olympiques en août 2016. La réalisatrice donne la parole à ces laissés-pour-compte, dignes et fiers malgré la misère et la violence ambiante.

In the Waves 

Le prix du meilleur court ou moyen métrage national, présenté par Télé-Québec, a été attribué à In the Waves de Jacquelyn Mills, « pour sa méditation émouvante qui transcende le personnel et navigue élégamment du banal au philosophique sans jamais perdre de vue l'aspect concret de la routine quotidienne ».

Félicitations aux artisans des films primés !

Par: Charles-Henri Ramond

En poursuivant votre visite, vous acceptez l’utilisation de cookies et de technologies de suivi publicitaire. Nous ne vous identifions pas personnellement à l’aide de ces technologies. Vous pouvez modifier l’enregistrement des cookies dans les paramètres de votre navigateur. En savoir plus.

Fermer
Fermer

Infolettre

Amoureux du cinéma québécois, recevez les dernières nouvelles et des offres exclusives de Québec Cinéma et ses événements. Merci de vous être abonné à notre infolettre. Vous recevrez bientôt un courriel de confirmation.

Fermer