La une

Retour
Québec Cinéma

Longue vue sur le court 2020: programmation dévoilée

Jeudi, 5 Novembre 2020

Longue vue sur le court, le festival international de courts métrages du Sud-Ouest de Montréal a dévoilé hier la programmation de sa 6e édition, qui se tiendra en ligne, du 21 au 29 novembre. L’événement, porté par la comédienne Carla Turcotte, présentera un total de 76 courts métrages, dont 37 sont québécois.

Cette édition virtuelle se déroulera entièrement sur la plateforme de visionnement lepointdevente.com, partout au Canada. Afin de rendre la programmation disponible au plus grand nombre, l’accès sera gratuit, avec invitation à faire un don qui se décline en plusieurs possibilités: lepointdevente.com/billets/longuevuesurlecourt. Ces dons, du plus petits au plus grands, serviront à supporter le festival et en assurer la pérennité.

La soirée d’ouverture présentera en première mondiale Catharsis de Clara Champagne, une jeune cinéaste originaire du Sud-Ouest (lundi 23 novembre à 18h30). Tourné en 35 mm et 16 mm, le film porte sur un deuil amoureux. La soirée de clôture (vendredi 27 novembre à 18h30) sera assurée par Imelda 3 : Simone de Martin Villeneuve avec Ginette Reno en vedette. Dans ce film, le cinéaste imagine comment ses deux grands-mères, adversaires de toujours, auraient pu faire la paix.

Les créateurs québécois de la relève seront aussi à l’honneur, avec, entre autres, La Coupure de Chloé Cinq-Mars, son premier film en tant que réalisatrice en solo, qui met en lumière la complexité de l’attachement maternel à travers l’histoire d’une césarienne; The Trip de Mikizi Migona Papatie qui parle des défis de la vie au sein de la communauté anishnabe de Kitcisakik; tandis qu’Emilie Sigouin aborde le deuil dans Un geste à la fois. Réalisateur derrière des clips d’Ariane Moffatt, Fanny Bloom et Valaire, Iouri Philippe Paillé nous offrira Monsieur Cachemire sa première fiction dans lequel un homme mystérieux rend visite à un banquier pour lui demander un prêt insolite. Zoo de Will Hiava met en scène un malentendu entre trois jeunes délinquants et un homme troublé.

Dans le reste de la programmation québécoise, on retrouve 1805 A rue des Papillons de Renée Beaulieu(Les salopes ou le sucre naturel de la peau), un drame intime sur une mère protectrice et sa grande fille, Comme une comète d’Ariane Louis-Seize, l'histoire trouble d'une jeune fille attirée par son beau-père et Comme la neige au printemps de Marie-Ève Juste, quinous transporte au sein d’un audacieux drame fantastique dans une cabane de pêche sur glace. Également au programme: Imelda 2 : Le notaire de Martin Villeneuve mettant en scène Robert Lepage et Un jour de fête de Philippe Arsenault, qui a permis à Christine Beaulieu de remporter le prix d'interprétation au Festival International du Film Francophone de Namur grâce à sa prestation dans la peau d'une mère au bout du rouleau.

Longue vue sur le court proposera également des événements spéciaux virtuels, ainsi qu’une sélection de 22 courts métrages destinés au jeune public. Plus de détails sur la programmation: https://longuevuesurlecourt.com/

Par: Charles-Henri Ramond

En poursuivant votre visite, vous acceptez l’utilisation de cookies et de technologies de suivi publicitaire. Nous ne vous identifions pas personnellement à l’aide de ces technologies. Vous pouvez modifier l’enregistrement des cookies dans les paramètres de votre navigateur. En savoir plus.

Fermer
Fermer

Infolettre

Amoureux du cinéma québécois, recevez les dernières nouvelles et des offres exclusives de Québec Cinéma et ses événements. Merci de vous être abonné à notre infolettre. Vous recevrez bientôt un courriel de confirmation.

Fermer