La une

Retour
Québec Cinéma

Le PCCQ dévoile les finalistes de sa 10e édition

Mardi, 9 Février 2021

Malgré les conditions sanitaires actuelles, la 10e édition du Prix collégial du cinéma québécois a bel et bien pris son envol ! Pour l’occasion, la cinéaste et marraine de l’événement, Mme Micheline Lanctôt, a dévoilé les cinq films sélectionnés pour le PCCQ 2021. En lice cette année, nous retrouvons les documentaires Les Rose de Félix Rose et Je m’appelle humain de Kim O’bomsawin ainsi que les fictions Nadia Butterfly de Pascal Plante, Jusqu’au déclin de Patrice Laliberté et Mafia inc. de Podz (Daniel Grou). 

« Qui aurait pensé, à la création du Prix collégial du cinéma québécois par un petit noyau de professeurs visionnaires et déterminés, que nous lancerions à ce jour en 2021, en pleine pandémie, notre dixième édition?! Lors de la cinquième édition, j’ai eu le sentiment que nous avions franchi un cap et que le PCCQ était désormais une institution. Sentiment que confirme aujourd’hui l’avènement de cette dixième édition dans des circonstances particulières il est vrai, mais avec la participation toujours enthousiaste de 54 cégeps et la détermination admirable du comité organisateur et de nos collaborateurs-trices, toujours aussi motivés, toujours aussi inventifs et dévoués, toujours aussi efficaces et généreux de leur temps et de leurs idées. Pour ce dixième anniversaire, une sélection diversifiée de grande qualité qui cette fois encore fera vibrer nos cégepiens! Longue vie au PCCQ, longue vie au cinéma québécois! » Micheline Lanctôt, marraine du PCCQ.

C’est avec fierté que le comité organisateur confirme que 54 collèges participeront à cette 10e édition en 2021, édition qui se déroulera en ligne.Les jeunes des cégeps inscrits visionneront les cinq films sélectionnés, en discuteront et voteront pour leur film coup de cœur. Des représentants étudiants de chaque cégep se réuniront virtuellement les 26 et 27 mars prochains afin de délibérer et de choisir, au terme de deux jours de débats, le film lauréat de cette année. Le nom du film gagnant sera donc dévoilé le 27 mars 2021. Le PCCQ permet aux étudiants et aux étudiantes de se sensibiliser au cinéma d’ici et de développer leur sens critique ainsi que leur habileté à défendre leur point de vue. La mission pédagogique demeure au cœur des préoccupations de tous ceux et celles qui contribuent, de près ou de loin, à rendre possible la tenue du Prix, en particulier le comité organisateur et tous les professeurs impliqués à travers le Québec.

« Mené par des professeurs dévoués et inspirés dans une perspective de former les citoyens de demain, je suis persuadée que le Prix collégial du cinéma québécois a un impact réel sur la culture cinématographique de nos jeunes tout en stimulant leur capacité à exprimer leurs idées. C’est donc tout naturellement que Québec Cinéma, s’est investi dès le début dans cette formidable action de sensibilisation des publics. C’est avec enthousiasme que nous appuyons le comité organisateur et souhaitons que le visionnement de ces magnifiques œuvres québécoises suscite des discussions animées et passionnées, des débats aussi riches que notre cinéma!», mentionne Sylvie Quenneville, directrice générale adjointe de Québec Cinéma.

La sélection des cinq films est réalisée par un comité réunissant des spécialistes du cinéma. Pour cette édition 2021, les membres du comité de sélection sont : Mario Fortin, président-directeur général des Cinémas Beaubien, du Parc et du Musée, Catherine Pelletier, directrice générale d’Antitube, Paul Landriau, directeur de la programmation des Rendez-vous Québec Cinéma, Simon Roy,enseignant au Collège Lionel-Groulx et auteur, Kathrin Kohlstedde, directrice de la programmation du Festival du film de Hambourg et instigatrice du European University Film Award, prix européen inspiré du PCCQ.

Le lauréat 2020 rejoindra les neuf films qui ont eu l’honneur de recevoir le Prix PCCQ au fil des ans – Antigone de Sophie Deraspe (2020), Happy Face d’Alexandre Franchi (2019), Le problème d’infiltration de Robert Morin (2018), Manoir de Martin Fournier et Pier-Luc Latulippe (2017), Chorus de François Delisle (2016), Tu dors Nicole de Stéphane Lafleur (2015), Vic + Flo ont vu un ours de Denis Côté (2014), Laurence Anyways de Xavier Dolan (2013) et En terrains connus de Stéphane Lafleur (2012).

Par: Québec Cinéma

En poursuivant votre visite, vous acceptez l’utilisation de cookies et de technologies de suivi publicitaire. Nous ne vous identifions pas personnellement à l’aide de ces technologies. Vous pouvez modifier l’enregistrement des cookies dans les paramètres de votre navigateur. En savoir plus.

Fermer
Fermer

Infolettre

Amoureux du cinéma québécois, recevez les dernières nouvelles et des offres exclusives de Québec Cinéma et ses événements. Merci de vous être abonné à notre infolettre. Vous recevrez bientôt un courriel de confirmation.

Fermer