La une

Retour
Québec Cinéma

Dévoilement de la lauréate de la Bourse Kuessipan

Lundi, 21 juin 2021

Québec Cinéma est heureux d’annoncer que la toute première Bourse Kuessipan Fondation Québec Cinéma est remise à la réalisatrice Jani Bellefleur-Kaltush pour son projet de film La grand’routeD’une valeur de 10 000 $, cette nouvelle bourse vise à financer un projet de fiction d’un cinéaste autochtone résidant au Québec.

Pour ce premier appel, six projets de cinéastes de nations diverses ont été soumis à différents niveaux de développement. Chaque histoire proposée a su attirer l’attention du jury, notamment par les thématiques abordées, au cœur de la réalité autochtone. Le jury s’est arrêté sur le projet de film de Janie Bellefleur-Kaltush, qui est une coscénarisation et une coréalisation de Bertrand Desrochers, en privilégiant entre autres sa faisabilité dans un avenir proche ainsi que son enracinement dans le territoire du Québec. 

« Soutenir les Premières Nations est incontournable et essentiel pour notre organisation. Je suis ainsi très heureuse que Québec Cinéma ait permis de concrétiser le merveilleux geste de Myriam Verreault avec la création de la Bourse Kuessipan Fondation Québec Cinéma. Ce projet contribuera à enrichir notre cinématographie québécoise des voix des communautés autochtones, et nous travaillerons à en assurer le développement et la pérennité », affirme Sylvie Quenneville, directrice générale de Québec Cinéma.

La cinéaste Myriam Verreault, instigatrice de la Bourse Kuessipan avec un don personnel de 10 000 $, partageait avec Ségolène Roederer, ancienne directrice générale de Québec Cinéma, le grand rêve de voir naître cette bourse. En poursuivant la vision et le développement tout en assurant la pérennité du projet, Québec Cinéma est fier de poursuivre ce rêve devenu réalité!

« Je crois aux alliances créatrices. La production du film Kuessipan se voulait une collaboration entre deux nations (innue et québécoise) pour créer une oeuvre qui se nourrit des forces de deux cultures. J’espère que cette bourse poursuive cette nécessité de construire des ponts. L’industrie du cinéma québécois peut devenir un socle pour la création des cinéastes autochtones d’ici. Le public québécois et d’ailleurs a soif de ces histoires des Premières Nations encore peu vues à l’écran. Qui de mieux pour les raconter qu’eux-mêmes. Je serai plus que fière de voir le premier film de la Bourse Kuessipan Fondation Québec Cinéma sur grand écran dans les prochaines années. Bravo à Jani Bellefleur-Kaltush ainsi qu’à son coscénariste Bertrand Desrochers pour ce projet plein de promesses » nous dit Myriam Verreault, cinéaste.

Rappelons que la bourse est ouverte à tout projet de court, moyen ou long métrage de fiction, soumis par un cinéaste autochtone résidant au Québec et n’ayant jamais réalisé un long métrage de fiction. L’argent de la bourse doit être investi dans la structure financière du film.

JANI BELLEFLEUR-KALTUSH

Première femme des Premières Nations du Québec à obtenir un diplôme du programme cinéma de l’INIS, Janie s’est initiée au cinéma avec le Wapikoni mobile en 2009 avant de passer un moment à Lille en France pour travailler dans une salle de cinéma. Réalisatrice de plusieurs courts métrages sélectionnés dans différents festivals, elle développe avec la maison de production Nish Media/Seven screen le projet La Grand’route qui se déroule au cœur de la communauté innue de Nutashkuan à la fin des années 1990, au moment de l’allongement de la route 138.

LA GRAND’ROUTE

Nutashkuan, 7 décembre 1996. La communauté innue est fébrile : la grand’route se rend enfin au village. Pour le meilleur ou pour le pire ? Mimi 17 ans, grandit dans une famille marginale qu’elle rêve de quitter. Sunshine, montréalais tête-en-l’air de 17 ans, se rend au bout de la route 138 pour découvrir le pays de Gilles Vigneault. Quand ils se rencontrent, leur univers bascule. Réussiront-ils à surpasser les préjugés qu’ont leurs groupes identitaires envers l’altérité ?

PRODUCTION NISH MÉDIA

Le film sera produit par Jason Brennan de la maison de production Nish Média. Basée dans l’Outaouais, Nish Média est une société de production audiovisuelle autochtone primée avec plus de quinze ans d’expérience. Nish Média donne aux professionnels autochtones de l’industrie leur propre voix ainsi que les moyens nécessaires pour créer un contenu unique et attrayant sur plusieurs plateformes. Que ce soit à la télévision, au cinéma ou dans les nouveaux médias, l’objectif de Nish est de faire rayonner la culture autochtone tant au pays qu'à l’international.

Identité visuelle de la bourse

La création du logo de la bourse a été confiée audesigner autochtone Sébastien Aubin. « Le visuel représentatif de la Bourse Kuessipan Fondation Québec Cinéma est conçu dans le but de représenter les temporalités du passé, du présent et du futur, ainsi que d'illustrer le sens de communauté et un geste de passation. En effet, le visuel a été élaboré sur le terme Kuessipan qui est un mot innu signifiant 'à toi' ou 'à ton tour'», nous dit Sébastien Aubin.

Par: Québec Cinéma

En poursuivant votre visite, vous acceptez l’utilisation de cookies et de technologies de suivi publicitaire. Nous ne vous identifions pas personnellement à l’aide de ces technologies. Vous pouvez modifier l’enregistrement des cookies dans les paramètres de votre navigateur. En savoir plus.

Fermer
Fermer

Infolettre

Amoureux du cinéma québécois, recevez les dernières nouvelles et des offres exclusives de Québec Cinéma et ses événements. Merci de vous être abonné à notre infolettre. Vous recevrez bientôt un courriel de confirmation.

Fermer