La une

Retour
Québec Cinéma

Deux grands cinéastes d'ici à la Cinémathèque

Mardi, 28 Février 2017

En mars et en avril, deux grands cinéastes québécois, Alanis Obomsawin et Benoît Pilon, seront les invités spéciaux de la Cinémathèque québécoise qui profite de la sortie en salle de leur dernière production pour leur consacrer une importante rétrospective.

Alanis Obomsawin

Alanis Obomsawin a reçu le Prix Albert-Tessier en novembre 2016, soit la plus haute récompense qui puisse être accordée à des cinéastes québécois. Passée maître dans la revendication des droits autochtones au Québec et au Canada, la cinéaste abénaki a développé au fil de ces 50 dernières années un corpus filmique essentiel, engagé et entièrement dévoué à la cause sociale des Premières Nations. Durant cette rétrospective qui se déroulera du 9 mars au 5 avril, nous aurons la possibilité de (re)voir ses longs métrages indispensables comme Ruse ou traité (2014), une quête de dialogue et de paix avec le gouvernement canadien, Kanehsatake: 270 ans de résistance (1993), qui revient sur les incidents marquants ayant impliqué les Mohawks, l'Armée canadienne et la Sûreté du Québec, et Pluie de pierres à Whiskey Trench (2000), quatrième d'une série traitant de la rébellion mohawk qui a secoué le Canada en 1990.

Le cycle sera complété par la présentation de plusieurs courts et moyens métrages, dont : Incident at Restigouche (1984) revenant sur un événement de brutalité policière survenu à Restigouche en 1981, No Address (1988) sur l’itinérance des autochtones à Montréal, ou encore Richard Cardinal : Cry from a Diary of a Metis Child (1987), l’histoire d’un métis séparé de sa famille à l'âge de 4 ans qui s’est suicidé à l'âge de 17 ans. À noter que plusieurs projections seront accompagnées de la présence de la réalisatrice.

Benoît Pilon

Du 5 au 27 avril, c’est un Grand angle sur Benoît Pilon qui sera à l’avant-plan de la programmation de la Cinémathèque, avec la projection de l’intégrale du cinéaste Benoit Pilon, spécialiste de la nordicité (Des nouvelles du Nord, documentaire de 2007, Ce qu'il faut pour vivre fiction tournée en 2008 avec Natar Ungalaq, Eveline Gélinas et Antoine Bertrand) et de la parole donnée aux laissés-pour-compte avec Nestor et les oubliés (portrait de Louis-Joseph Hébert, orphelin de Duplessis), Rosaire et la Petite-Nation qui dépeint le touchant portrait de Rosaire, un être d'une autre époque, témoin d'un Québec à jamais disparu et l’acclamé Roger Toupin, épicier variété dans lequel un dépanneur se fait le centre social de tout un quartier. Le cycle sera complété par la présentation du second long métrage de fiction de Pilon : Décharge réalisé il y a six ans et mettant en vedette David Boutin, Sophie Desmarais et Isabel Richer. Là encore, l’auteur sera présent pour répondre aux questions du public.

Projections restaurées de films du patrimoine et programmation de nouveautés indépendantes font également partie de cette nouvelle programmation de la cinémathèque québécoise, à découvrir sur le site de l’institution.

Bon cinéma !

Par: Charles-Henri Ramond

En poursuivant votre visite, vous acceptez l’utilisation de cookies et de technologies de suivi publicitaire. Nous ne vous identifions pas personnellement à l’aide de ces technologies. Vous pouvez modifier l’enregistrement des cookies dans les paramètres de votre navigateur. En savoir plus.

Fermer
Fermer

Infolettre

Amoureux du cinéma québécois, recevez les dernières nouvelles et des offres exclusives de Québec Cinéma et ses événements. Merci de vous être abonné à notre infolettre. Vous recevrez bientôt un courriel de confirmation.

Fermer