La une

Retour
Québec Cinéma

Sorties du 3 sept. > regard sur la diversité

Vendredi, 3 Septembre 2021

Aujourd'hui vendredi 3 septembre, deux longs métrages de fiction québécois prennent l'affiche dans plusieurs salles de la Province (voir les horaires dans votre région). La réalisatrice libano-canadienne Maryanne Zéhil nous propose une comédie loufoque abordant le choc des cultures, tandis que le réalisateur d'origine vietnamienne Ky Nam Le Duc nous offre un drame futuriste où il est question de repli sur soi et d'immigration. Voici une courte présentation des films:

La face cachée du baklava - Maryanne Zéhil

Comédie sur le choc des cultures libano-québécoises, le film met en vedette Claudia Ferri, Jean-Nicolas Verreault, Raïa Haïdar et Geneviève Brouillette. Quatrième long métrage de Maryanne Zéhil, La face cachée du baklava se veut un dialogue entre les sociétés nord-américaine, européenne et moyen-orientale et elle choisit ici d’utiliser l’humour comme outil pour célébrer la différence.

Synopsis officiel : Le choc des cultures raconté à travers l'histoire de Houwayda qui a épousé le mode de vie occidental, et de sa soeur Joëlle qui est restée profondément Libanaise. Dans cette comédie de moeurs où s'additionnent rires, quiproquos et paradoxes, se meuvent une horde de personnages québécois et libanais aussi détestables qu'attachants dont Pierre, le mari bobo de Houwayda, qui espère secrètement que son épouse ne s'affranchira pas davantage des valeurs traditionnelles qu'elle croit avoir abandonnées. Regard mordant et affectueux sur les Libanais de Montréal et sur les Québécois.

Le meilleur pays du monde - Ky Nam Le Duc

Le long métrage Le meilleur pays du monde sera programmé à Montréal au cinéma Beaubien, cinéma Moderne et cinéma du Musée. Deuxième long métrage écrit et réalisé par Ky Nam Le Duc, ce drame dystopique met en vedette Nguyen Thanh Tri, Mickaël Gouin, Alice Tran, Schelby Jean-Baptiste et Stanley Junior Jean-Baptiste.

Synopsis officiel : Au cœur de l'hiver, dans un avenir pas si lointain, un gouvernement d'extrême droite prend le pouvoir et une province ferme ses frontières; la sécurité et la subsistance des réfugiés et des immigrants sans statut sont en jeu. Plusieurs tentent de fuir et une femme de ménage laisse son jeune fils chez son employeur trentenaire avant de s’effacer sans laisser de trace. Avec l'aide d’un ex-beau-père, lui-même ancien réfugié vietnamien, ces hommes tentent de résoudre le mystère de cette disparition.

(Photo d'en-tête : Nguyen Thanh Tri, Mickaël Gouin et Stanley Junior Jean-Baptiste dans "Le meilleur pays du monde" - crédit Babas Photography)

Par: Charles-Henri Ramond

En poursuivant votre visite, vous acceptez l’utilisation de cookies et de technologies de suivi publicitaire. Nous ne vous identifions pas personnellement à l’aide de ces technologies. Vous pouvez modifier l’enregistrement des cookies dans les paramètres de votre navigateur. En savoir plus.

Fermer
Fermer

Infolettre

Amoureux du cinéma québécois, recevez les dernières nouvelles et des offres exclusives de Québec Cinéma et ses événements. Merci de vous être abonné à notre infolettre. Vous recevrez bientôt un courriel de confirmation.

Fermer